Tout le monde la voulait, mais personne n’a osé. Lui, si. Matthieu Viannay, Parisien et sans parcours dans de grandes maisons, a racheté la table de La Mère Brazier (Lyon) en 2008. Une expérience aussi riche que complexe, dans une ville à part dans le paysage gastronomique français. Grand entretien. Mots-clés : La Mère Brazier, Lyon, Bocuse, cuisine, vin
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)