Trois ans déjà qu'Alexandre Mazzia, 41 ans, électrise Marseille avec son petit restaurant, attirant les foodies de tout le pays et au-delà. Avec sa cuisine singulière, le nouvel héros de la gastronomie française n'entend qu'une chose : raconter son histoire, aller jusqu'au bout de celle-ci. Entretien fleuve avec un homme épris de liberté et de créativité / Mots-clés : Marseille, Pascal Barbot, Gérald Passédat, identité, création, projets, trois étoiles, confrères, développement
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula + or Abonnement mensuel Atabula + Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)