Ton posé, rythme maîtrisé, Antonin Bonnet n’est pas dans la parole-mitraillette qui éructe pour ne rien dire. C’est tout le contraire. Dans les médias, il s’exprime peu. Mais il suffit de lui poser deux trois questions pour sentir que le flux des mots – et des idées – n’est pas loin. Atabula - Vous avez […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula + or Abonnement mensuel Atabula + Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)