Marché halal : nouvelle norme française au service des industriels qui veulent leur part d’un marché estimé à 600 milliards de dollars
Advertisement

Marché halal : nouvelle norme française au service des industriels qui veulent leur part d’un marché estimé à 600 milliards de dollars

Les industriels de l’agroalimentaire peuvent respirer et ouvrir le champagne (halal) ! L’Afnor vient enfin de présenter, ce vendredi 15 septembre, sa toute nouvelle norme relative aux produits halals transformés. Cette norme établit des processus de fabrication « pour permettre aux industriels de conduire leur analyse des risques en identifiant les étapes critiques qui pourraient rendre leur production non halal » selon l’Afnor. La norme définit donc la méthode de production mais, d’une part, elle ne concerne que la production en aval du produit brut et, d’autre part, elle ne liste pas les produits interdits.

Pourquoi une telle norme ? Parce que le marché est énorme et que tout ce qui n’est pas certifié halal ne peut être vendu dans le marché éponyme, lequel représente tout de même quelque 600 milliards de dollars par an au niveau mondial (5,5 milliards d’euros pour le marché français). Autrement dit, les non-Musulmans peuvent manger du halal (sans le savoir) mais les Musulmans, eux, exigent le halal. Cette nouvelle norme est donc un formidable cadeau pour les industriels de l’agroalimentaire qui vont pouvoir se jeter sur la norme et sur le marché.

[divider]Sur le même sujet[/divider]
[divider]Auteur[/divider]

Rédaction Atabula

Haut de page