Sébastien Bras (Bras – Laguiole) : « J’ai demandé à Michelin de ne plus figurer dans la sélection du guide »

Une décennie après avoir repris seul les rênes de l'établissement fondé par son père Michel Bras en 1992 (honoré par trois étoiles depuis 1999), Sébastien Bras, en accord avec...

Une décennie après avoir repris seul les rênes de l'établissement fondé par son père Michel Bras en 1992 (honoré par trois étoiles depuis 1999), Sébastien Bras, en accord avec toute sa famille, a décidé d'ouvrir un nouveau chapitre de sa vie professionnelle sans la récompense du guide rouge. Il entend cependant continuer avec son équipe fidèle à "satisfaire (ses) clients en restant dans l'objectif de l'excellence".


"Aujourd'hui, à 46 ans je veux donner un nouveau sens à ma vie : ma vie professionnelle, ma vie en général, et redéfinir cet essentiel. Quel est-il ? En dehors de ma famille, aujourd'hui donc, c'est continuer à exercer le métier que j'aime, continuer à faire partager 'le goût pour l'Aubrac' notre territoire, source d'inspiration et de créativité. Il y a 25 ans, avec Véronique mon épouse, nous participions à l'ouverture du Suquet avec mes parents. Il y a 10 ans nous prenions les rênes de l'entreprise familiale.Ce fut un beau challenge, source de beaucoup de satisfactions avec les évolutions que nous avons apportées ... oui, beaucoup de satisfaction, mais aussi d'une grande pression qu'occasionne inévitablement la distinction des trois étoiles attribuées en 1999. Pendant 10 ans avec Véronique, nous estimons avoir relevé et réussi le défi. Mais aujourd'hui, nous souhaitons avoir l'esprit libre, pour continuer sereinement, sans tension, à faire vivre notre maison avec une cuisine, un accueil, un service qui sont l'expression de notre état d'esprit, de notre territoire. C'est la raison pour laquelle j'ai demandé au guide Michelin de ne plus figurer désormais dans la sélection du guide ; ce dès 2018 ; et par la même, ne plus être honoré par la distinction d'étoiles. Nous remercions vivement le guide et lui en sommes reconnaissants, ce fut un atout indéniable. Mais il s'agit maintenant pour moi de clore ce chapitre, de nous mettre hors compétition en ne changeant rien à notre façon de faire, en continuant comme avant, en nous efforçant toujours avec notre fidèle équipe de satisfaire nos clients en restant dans l'objectif de l'excellence. Une nouvelle page s'ouvre désormais, avec des projets, pour aller toujours plus loin dans le partage de l'Aubrac. A bientôt nous l'espérons sur le puech du Suquet de jour ou de nuit sous un ciel merveilleusement étoilé !".

Auteurs

Rédaction Atabula / ©Bras

2 Comments on this post.
  • LELEU
    20 septembre 2017 at 7:40
    Laisser un commentaire

    Bonjour à vous,
    Être au-dessus des étoiles, quelle belle leçon d’humilité, que de pouvoir cuisiner librement c’est-à-dire sans contrainte. Seule votre conscience vous guide dans votre choix, je parle en connaissance de cause. Ex chefs de club, ce sont bien souvent les autres qui mettent la pression là où elle n’a pas besoin d’être. Un cuisinier pour créer à besoin de tranquillité, de plénitude, de pouvoir réfléchir sans contrainte.
    L’exigence, du niveau de cuisine que l’on implique de garder une certaine ligne, d’être dans le segment que l’on s’est fixé. Un convive est prêt à tout accepter pourvu que cela soit bon. Base classique et ingéniosité font que le cuisinier avance dans son art, mais pas n’importe comment .l’harmonie du gout est le secret d’une réflexion murement réfléchie. Pour revenir au guide il peut faire et détruire un cuisinier, il peut aussi ne pas accorder la troisième étoile (Dutournier alain) Senderens a lui-même pris la décision de rendre ses étoiles au ciel, il est resté excellent et n’a rien perdu de son talent. Alors chef, faites celons votre bon vouloir, ce ne sont pas 3 étoiles qui vont ternir votre talent.

    Regis Leleu, ex chef de club.

  • Gérard
    20 septembre 2017 at 8:56
    Laisser un commentaire

    bonjour Monsieur Atabula
    Et si on pensait à un autre scénario… Imaginons que Mr Bras ait eu vent d’une éventuelle perte de sa 3e étoile ? Il publie un communiqué tout en émotion et sort ainsi la tête haute de la situation avec une stratégie impeccable faisant parler de lui de manière positive et en évitant le risque d’une humiliation à la sortie du guide rouge,
    Vous devriez enquéter sur cette piste…

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    LES PRIX ATABULA


    LA PLATEFORME ATABULA


    ATABUL'À TABLE


    FOOD'S WHO