Le président Emmanuel Macron qui reçoit chez lui quelque 180 chefs, c'est une fête. Le fait qu'il soutienne ouvertement l'opération Good France dans son discours, mais qu'il ne parle pas une seule fois de la Fête de la Gastronomie est un acte politique. Le président Macron vient-il de tuer devant toute la profession la Fête de la Gastronomie ? La question se pose. Mots-clés : Macron, gastronomie, Alain Ducasse, Fête de la Gastronomie, Tous au Restaurant
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)