Gault & Millau Suisse 2018 : Franck Giovannini et Virginie Basselot sacrés cuisiniers de l’année

Le guide Gault & Millau Suisse a dévoilé sa nouvelle édition et distingue  respectivement Franck Giovannini (Restaurant de Hôtel de Ville à Crissier) et Virginie Basselot (restaurant Le Loti...

Le guide Gault & Millau Suisse a dévoilé sa nouvelle édition et distingue  respectivement Franck Giovannini (Restaurant de Hôtel de Ville à Crissier) et Virginie Basselot (restaurant Le Loti à l’hôtel La Réserve à Genève) des titres de « cuisinier de l’année » et de « cuisinière de l’année ». « Franck et toute son équipe ne subissent pas les modes, ils les devancent et ça, c’est du grand art » affirme Knut Schwander, directeur du guide pour toute la Suisse romande, au quotidien suisse Le Temps.

A propos de Virginie Basselot, Schwander indique « qu’il y a chez elle un savoir-faire immense, une cohérence et une intelligence des arômes impressionnante doublés d’un supplément d’enthousiasme que l’on ressent à chaque plat ».

[divider]Auteurs[/divider]

Rédaction Atabula / ©Franck Pinay-Rabaroust

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...