Guide Michelin Grande-Bretagne et Irlande 2018 : le restaurant The Araki à Londres obtient trois étoiles

Le palmarès du guide Michelin Grande-Bretagne et Irlande 2018 vient d’être dévoilé lundi 01 octobre 2017. Le restaurant The Araki obtient trois étoiles dans le guide et rejoint ainsi...
ARAKI Restaurant London Fit-out Works competion photos

Le palmarès du guide Michelin Grande-Bretagne et Irlande 2018 vient d’être dévoilé lundi 01 octobre 2017. Le restaurant The Araki obtient trois étoiles dans le guide et rejoint ainsi dans cette catégorie The Fat Duck, The Waterside Inn à Bray, Alain Ducasse at the Dorchester et le restaurant Gordon Ramsay qui conserve cette distinction sous la direction de son nouveau chef, Matt Abe. « Lorsque le chef Mitsuhiro Araki a quitté Tokyo pour Londres en 2014, il s’est lancé le défi de réaliser une cuisine japonaise basée sur le travail de poissons européens. Aujourd’hui, ses sushis servis autour d’un comptoir, qui compte neuf couverts, sont une pure merveille ! » commente Michael Ellis, directeur international des guides Michelin. Pour dîner chez The Araki et découvrir le menu carte blanche (« omakase » en japonais), il faut débourser 340 euros par personne hors boissons.

Le Français Claude Bosi (ex-Arpège et Alain Ducasse à Paris), qui a ouvert une table à son nom, retrouve les deux étoiles qu’il faisait briller chez Hibiscus avec sa « cuisine française sophistiquée ». Cette édition 2018 compte 17 nouveaux établissements une étoile dont sept à Londres (A Wong et sa cuisine cantonaise, la Dame de Pic par Anne-Sophie Pic à l’hôtel Four Seasons Ten Trinity Square, Acqavit qui sert des plats norvégiens traditionnels, les restaurants Indiens Jamavar et Vineet Bhatia…)


Le guide Michelin Londres, c’est :

5 restaurants trois étoiles

20 restaurants deux étoiles

150 restaurants une étoile

145 restaurants Bib Gourmand 


[divider]Auteur[/divider]

Rédaction Atabula, avec le guide Michelin

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...