A 51 ans, Gilles Vérot incarne la charcuterie française avec ses boutiques parisiennes et ses espaces en Amérique du Nord ainsi qu’en Asie. Ouverture d’une nouvelle boutique à Paris, volonté d’explorer davantage le Japon et de découvrir le marché sud-coréen, mise en place d’un cursus charcuterie à l’Institut Bocuse, avenir de la Maison Vérot… entretien avec un ambassadeur de la terrine et du pâté en croûte. Mots-clés : Galeries Lafayette, transmission, Daniel Boulud, Café de Flore, Japon, marque, Pierre Hermé, Hélène Darroze, blanquette de veau, Thierry Marx, Toronto, Londres, Berlin, Bruxelles
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)