World’s 50 Best Bars 2017 : Londres en tête, le premier bar français se classe 11e

Le classement du World’s 50 Best Bars 2017, de retour dans le groupe William Reed, vient tout juste d’être dévoilé à Londres. Décryptage du cru 2017, qui fait toujours...

Le classement du World’s 50 Best Bars 2017, de retour dans le groupe William Reed, vient tout juste d’être dévoilé à Londres. Décryptage du cru 2017, qui fait toujours la part belle aux anglo-saxons mais s’ouvre un peu plus encore à d’autres horizons.


L’American Bar, du palace londonien Le Savoy, devant le Dandelyan, autre bar renommé de la capitale anglaise. À nouveau, les anglo-saxons sont au sommet l’édition 2017 du World’s 50 Best Bars. Mais derrière un top 5 anglo-américain, la concurrence est de plus en plus variée, avec 19 pays représentés. 11 nouveaux bars font leur entrée dans la liste 2017. « La scène mondiale s’enrichit de nouveau pays, c’est une vraie tendance de fond », confirme Hélène Pietrini, directrice du 50 Best Restaurants. L’Atlas, bar singapourien qui pointe au 15e rang, est le nouveau venu le mieux placé. Le Floreria Atlantico, à Buenos Aires, réalise la plus belle ascension avec un bon de la 49e à la 23e place. Israël et Taïwan sont les deux nouveaux pays représentés.

Aux portes du top 10, le Little Red Door fait briller depuis plusieurs années une mixologie française qui a le vent en poupe. Le bar du 3e arrondissement à l’esprit très new-yorkais est bien épaulé par le latino Candelaria, qui était déjà dans le classement de l’an dernier. Le Syndicat, 34e, s’invite pour la première fois dans le 50 Best. La France devient le 4e pays le mieux classé derrière les Etats-Unis, l’Angleterre et Singapour.

Les restaurants qui ouvrent des bars, les bars qui développent l’offre culinaire, c’est de plus en plus courant

La tendance des speakeasy, ces bars cachés et surprenants, se confirme. Les bars d’hôtels de luxe ont toujours le vent en poupe. On assiste surtout à une sophistication des cartes. Au Syndicat, on revisite des classiques en y accommodant des produits régionaux français comme l’eau de vie de citron corse. A Chicago, le 41 Aviari est un bar … sans bar, théâtralisé et transformé à longueur de temps. Pour Hélène Pietrini, cette inventivité pourrait bien inspirer la gastronomie, où les accords mets et vins côtoient déjà les accords mets et cocktails. « Les restaurants qui ouvrent des bars, les bars qui développent l’offre culinaire, c’est de plus en plus courant », relève la présidente du 50 Best Restaurants. Si les barmans ne sont pas encore célèbres comme certains chefs, ça pourrait venir. 

À propos du Syndicat

Pour trouver le nouveau venu français du World’s 50 Best Bars, rendez-vous à Strasbourg-Saint-Denis, dans le très tendance 10e arrondissement de Paris. Le Syndicat propose une déco couleur or brillant qui contraste avec sa devanture défraîchie. À la carte, des classiques de l’alcool français revisités par les maîtres du lieu, Sullivan Doh et Romain Le Mouellic. Ici, le Picon bière est accompagné d’une compote de coing maison / Pour plus d’information  http://syndicatcocktailclub.com/le-syndicat/

Le classement

Auteur

Louis Jeudi

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.