Amaury Guichon, rock star de la pâtisserie grâce à Instagram

Que de chemin parcouru depuis son passage dans l’émission Qui sera le prochain grand pâtissier ? sur France 2 en 2013. C’était alors la première saison du programme. A l’époque, le Cannois Amaury Guichon était responsable recherche & développement pour Hugo & Victor à Paris, enseigne de haute pâtisserie lancée par l’ancien boss du sucre de chez Guy Savoy, Hugues Pouget. Avec près d’un demi-million d’abonnés sur Instagram et autant sur Facebook, des scores similaires à ceux de Cédric Grolet à l’hôtel Meurice, le Franco-Suisse de 26 ans est aujourd’hui l’un des chefs pâtissiers français les plus bankables sur la Toile grâce à ses créations millimétrées dont il partage régulièrement la réalisation en vidéo accélérée.

Photo issue du compte Instagram d’Amaury Guichon

Aux commandes de la boutique Jean Philippe Patisserie au sein du complexe Aria Resort & Casino à Las Vegas jusqu’en avril dernier, Aumary Guichon roule désormais à son compte, fait du consulting, représente des marques (les vestes Clement Design)… A l’image des rocks stars de la chanson, son planning annuel est régi façon tournée mondiale pour enseigner son art à des professionnels du monde entier : Kiev, Chicago, Cagliari, Mexico, la Malaisie… Philosophie de l’intéressé ? Se pencher d’abord sur le visuel avant le goût et les textures. S’il reconnaît l’effervescence pâtissière de la France, il envisage néanmoins de poursuivre Outre-Atlantique où il aimerait monter des points de vente à son nom. Samedi 14 octobre 2017, il était de passage à la boutique du magazine Fou de Pâtisserie à Paris où ses fameux donuts tigrés étaient en vente. Le 9 novembre prochain, il donnera une masterclass chez Lenôtre où il a travaillé dans le passé. Avec la puissance des réseaux sociaux, finie la médiatisation centrée sur le 100% télé pour les nouveaux héros français de la pâtisserie.

[divider]Pratique[/divider]

Amaury Guichon sur Instagram – www.instagram.com/amauryguichon

[divider]Auteurs[/divider]

Ezéchiel Zérah / ©Omnivore Montréal

Haut de page