La Georgette : itinéraire d’un succès à (dé)couvert

Elle dérange. D’abord à l’œil, sa forme arrondie et ses petites dents surprennent. Puis culturellement. Pour beaucoup, on ne mélange pas couteau, cuillère et fourchette dans un seul et...
Elle dérange. D’abord à l’œil, sa forme arrondie et ses petites dents surprennent. Puis culturellement. Pour beaucoup, on ne mélange pas couteau, cuillère et fourchette dans un seul et même objet, tournant le dos à toute l’histoire des arts de la table française. La Georgette bouscule les codes. « Les traditionnels et les conservateurs ne l’aiment pas » assurent Jean-Louis Orengo, créateur du couvert. C’est simple : lorsqu’il y a 20 ans, il s’en allé la présenter aux distributeurs et aux grandes marques des arts de la table, c’était limite si on ne lui riait pas au nez. Le niet était de rigueur Pour ce naturaliste ariégeois, l’objet est pourtant réellement innovant, que ce soit dans sa triple fonctionnalité ou dans sa forme. « Regardez […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)

PUBLICITÉ


SNACK & STREET


PUBLICITÉ


LA PLATEFORME ATABULA