Encore largement inconnu du grand public comme des foodies, voire des chefs, le saké pourrait bien connaître un fort développement en France. Non seulement parce que la tendance est d’accorder les mets avec d’autres breuvages que le vin – bière, cidre, cocktails… -, mais aussi parce que le saké devient français. Du saké locavore, du […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)