Les desserts en trompe-l'oeil continuent d'inspirer les chefs pâtissiers pour les fêtes de fin d'année. Les plus doués sont parvenus à jouer avec les mots en créant une bûche... en forme de bûche, ou encore en proposant une retranscription de la nature. Voici les oeuvres pâtissières les mieux réussies.


La bûche "Écorces" de Pierre Hermé / Le "Picasso de la pâtisserie" a collaboré avec la céramiste Sylviane Lüscher pour composer sa bûche de Noël. L'homme aux 70 000 followers a créé un biscuit viennois au chocolat, surmonté d'une crème chantilly au chocolat noir et à la framboise, avec une compote de framboises et des sablés au chocolat noir à la fleur de sel. Le dessert de fête s'insère dans une sculpture en argile / 390 euros pour 8 personnes

La bûche "L'Instant gourmand" de Guy Martin / Le chef du Grand Véfour a succombé lui aussi à l'appel de la nature avec une bûche... en forme de bûche carrée. Le dessert est une composition autour d'une mousse légère aux marrons parfumée à la fève tonka et d'un biscuit pain de Gênes aux amandes caramélisées. Des poires rôties à la vanille et au caramel viennent apporter encore plus de gourmandise /12 euros la part

La bûche d'Angelo Musa au Plaza Athénée / On n'y voit que du feu, ou plutôt que du bois, avec la bûche de Noël du Meilleur Ouvrier de France et de son chef exécutif Alexandre Dufeu. Le gourmand parierait volontiers qu'il s'agit d'un rondin de bois, fendu ici et là. Et pourtant, l'écorce de chocolat recouvre une partition construite autour d'un biscuit cacaoté, un croustillant amandes-noisettes, un crémeux chocolat au lait de Madagascar et une mousse à l'infusion de grué de cacao. Le tout est relevé par une gelée exotique banane et gingembre / 110 euros pour 6 personnes

La bûche "L'Écorce" de la Réserve Paris Hôtel & Spa / Le discret palace de l'avenue Gabriel à Paris propose un clin d'oeil au confort de ses intérieurs et à l'ambiance cosy sculptée par les cheminées. Le chef pâtissier Marc Lecomte a confectionné une bûche que l'on mettrait volontiers au feu, tant le réalisme est parfait. La création est en réalité du chocolat criollo sculpté, qui cache une mousse légère à la vanille, des éclats de marron glacé, du biscuit moelleux à la châtaigne, et des inserts de poire caramélisée et de sirop de merisier / 110 euros pour 6 à 8 personnes

La bûche "Sous-bois" de Laurent Duchêne / Et quand ils ne s'inspirent pas du bois à proprement parler, les pâtissiers comme Laurent Duchêne prennent appui sur ce qui entoure les arbres, en l'occurrence les champignons. Le pâtissier titré Meilleur Ouvrier de France a réinterprété la mythique forêt noire, sous la forme de quatre cèpes au chapeau rouge. Les pieds sont réalisés grâce à une crème intense de chocolat noir de Tanzanie 75%, associée à une gelée de cerise griotte et une crème chantilly légère à la vanille, le tout caché dans une fine coque en chocolat. Les chapeaux sont une mousse au chocolat noir et des grains fins de streusel amande. Les champignons sont plantés sur une fine couche de biscuit à l'amande / 55 euros pour 4 personnes / 7,50 euros en individuelle

Les rondins de bois de l'hôtel The Westin Paris - Vendôme / La chef pâtissière Florence Lesage propose une promenade en forêt avec une bûche composée de rondins de bois, comme si plusieurs arbres avaient été coupés. La composition se révèle être une association de chocolat, d'amande, de noisette et de cassis. Le dessert repose sur un biscuit Sacher au chocolat 66% de cacao et un caviar de noisettes torréfiées / 80 euros pour 6 à 8 personnes

Sur le même sujet

En images – Panorama de 11 bûches de chefs et pâtissiers stars

Auteur

Rédaction Atabula, avec AFP Relaxnews / ©Pascal Lanziani - Alexis Narodtezky - Studio des Fleurs - Julie Limont - Pierre Hermé - Carnets Parisiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.