CDiscount se met à la bière

Preuve de l’engouement pour la saveur houblonnée, le webmarchand CDiscount a annoncé ce vendredi 10 novembre mettre en ligne désormais une gamme complète de plus de 1.000 références. CDiscount,...

Preuve de l’engouement pour la saveur houblonnée, le webmarchand CDiscount a annoncé ce vendredi 10 novembre mettre en ligne désormais une gamme complète de plus de 1.000 références.


CDiscount, qui attire 16 millions de visiteurs chaque mois, lance une offre dédiée à la bière. Ce nouveau rayon proposera pas moins de 35 origines différentes de « mousses ». La moitié de la gamme se compose ainsi de bières françaises ou belges, mais les connaisseurs trouveront aussi des productions autrichiennes, brésiliennes, et même islandaises ou sri-lankaises.

Le prix démarrera à deux euros la bouteille. Le linéaire virtuel comptera aussi sur une quarantaine de références bio, ainsi qu’un rayon bières artisanales.

L’ouverture au créneau de la bière, dont le marché est très porteur avec une croissance de +8,9%, est une suite logique de l’implication de CDiscount dans l’univers du vin. Quatre millions de bouteilles ont été vendues en 2016. Le fleuron électronique du groupe Casino a démarré cette activité il y a dix ans.

[divider]Auteurs[/divider]

AFP 

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...