Baromètre Affectio Atabula chefs et digital – Octobre 2017 : les chiffres Instagram et focus sur le chef Jean Sulpice, « Cuisinier de l’année »

Chaque mois, Atabula publiera le « Baromètre Affectio Atabula chefs et digital » dont l’objectif est de montrer, en plusieurs infographies, les chiffres clés à retenir sur la présence des chefs français sur les principaux réseaux sociaux : visibilité, positionnement, notoriété, influence.

L’agence Affectio dispose d’un outil inédit permettant d’extraire des données chiffrées sur tous les chefs français étoilés présents et/ou cités sur les réseaux sociaux et les médias en ligne, et d’analyser la nature des messages. En fonction de l’actualité et des données chiffrées, le « Baromètre Affectio Atabula chefs et digital » proposera des infographies et des analyses pour identifier quels sont les chefs les plus visibles mois après mois.


NOVEMBRE 2017


[divider]Top 10 des chefs sur Instagram[/divider]

Cette infographie met en évidence les chefs français qui ont eu le plus d’impressions (nombre de fois où la publication a été vue) pendant le mois d’octobre 2017. Elle indique également le nombre de publications (une publication = une photo partagée) pour chacun d’eux. Peu de changements par rapport au mois de septembre. A noter néanmoins l’entrée dans le top 10 du chef marseillais Gérald Passédat. À cela, une triple explication est possible. D’abord, bien évidemment, l’annonce officielle de son arrivée à la Brasserie du Lutétia (Paris). Le chef trois étoiles du Petit Nice y réalisera la carte et le concept. Ensuite, il a posté quelques messages en langue anglaise, ce qui a pu augmenter sa visibilité. Ensuite, la qualité des dernières photos postées peuvent également expliquer cette entrée dans le top 10.

[divider]Le focus du mois : le titre de Cuisinier de l’année pour Jean Sulpice[/divider]

Existe-t-il un effet Gault&Millau ? La réponse est clairement oui, tout au moins pour le « Cuisinier de l’année ». Les chiffres présentés par Affectio le prouvent : alors que du 1er septembre au 5 novembre, Jean Sulpice bénéficie de 281 retombées, ce chiffre explose à 992 retombées juste après la publication du palmarès du Gault&Millau (du 6 au 19 novembre). Idem pour les impressions : 4,9 millions pour la première période ; 44,7 millions après la publication du palmarès. En gros, l’effet du titre de « Cuisinier de l’année » permet de multiplier par dix les chiffres.

 

[divider]Partenaire[/divider]

Pour toute demande d’études de données personnalisées, rapprochez vous de Stéphane Riss

© pixtumz88

Haut de page