Les Français toujours aussi viandards (mais mieux) !

Selon une étude commandée par l’Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (INTERBEV), les Français aspirent à manger moins de viande mais une viande de meilleure qualité. Un français sur deux a déjà diminué sa consommation et la part du bio augmente.


89% des Français pensent qu’il faut manger moins de viande mais de meilleure qualité. Tandis que 91% des Français déclarent consommer de la viande au moins une fois par semaine, près d’un Français sur deux (46%) affirme avoir diminué sa consommation, selon une étude Ipsos, publiée mardi 21 novembre, réalisée pour l’Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (INTERBEV). 9% en consomment moins d’une fois par semaine ou jamais, selon la même étude.

Un jugement plutôt féminin

Ce jugement est majoritairement féminin puisque 48% des femmes se disent préoccupées par le critère qualité contre 39% pour les hommes. Selon l’étude Ipsos, la viande demeure un plaisir gustatif essentiellement masculin puisque 79% des hommes en sont friands et déclarent ne pas pouvoir pas s’en passer, contre 68% des femmes. 

La viande bio progresse

86% des sondés se montrent confiants vis-à-vis des éleveurs français qui, selon eux, produisent de la viande qualité. Une autre étude Ifop de la commission bio d’Interbev publiée en avril 2016 montrait que sept Français sur dix consommaient de la viande biologique, contre 59% en 2015.

Un peu plus de 50 % des Français considèrent la viande bonne pour la santé

Plus de 50% des consommateurs considèrent la viande comme un produit bon pour la santé. L’argument est avancé par un homme sur deux et près de 6 femmes sur 10 (59 %).

[divider]Méthodologie de l’étude[/divider]

L’étude a interrogé en ligne 1.000 personnes via le panel d’Ipsos du 14 au 18 juillet 2017 constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans selon la méthode des quotas : sexe, âge, profession, catégorie d’agglomération et région. Enquête menée du 14 au 18 juillet 2017.

[divider]Auteur[/divider]

Rédaction Atabula avec AFP ©luoman/Istock.com

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page