Lancement des « World Restaurant Awards », nouveau classement qui veut rivaliser avec le 50 Best

Cela devrait être l’un des évènements de l’année à Paris : les World Restaurant Awards dont la première édition annuelle se tiendra le 14 mai 2018 dans le « lieu...

Cela devrait être l’un des évènements de l’année à Paris : les World Restaurant Awards dont la première édition annuelle se tiendra le 14 mai 2018 dans le « lieu de naissance du restaurant ». Une manifestation qui se définit de facto comme un 50 Best bis ou plutôt comme un anti 50 Best. Et pour cause : à l’origine du projet, l’Italien André Petrini (ancien président France du 50 Best et organisateur du génial Gelinaz!) et le Britannique Joe Warwick (l’un des « pères fondateurs » des 50 Best et auteur du remarqué Where Chefs Eat aux éditions Phaidon). Le duo est soutenu par IMG, mastodonte américain qui gère des évènements à travers le monde dont notamment Taste Of. Sur leur site internet, les World Restaurant Awards ambitionnent de « revenir à une idée plus traditionnelle de catégorie de prix jugés avec une solide intégrité » et veut être plus qu’un « évènement lustré sur invitation destiné au petit monde de la gastronomie ». Un vrai pied de nez au 50 Best.

[divider]Pratique[/divider]

Le site des World Restaurant Awardswww.restaurantawards.world

[divider]Auteurs[/divider]

Ezéchiel Zérah / ©jdtornow (Flickr)

[siteorigin_widget class= »Mailchimp_Mailmunch_Sidebar_Widget »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...