Stéphane Layani, PDG de la société Semmaris qui exploite Rungis, envisage l'ouverture partielle du marché de gros aux particuliers. Pourquoi ne pas l'ouvrir, "de temps en temps" aux particuliers, a-t-il déclaré à BFMTV Business. À travers ce "de temps en temps", Stéphane Layani imagine une "halle aux trésors gastronomique" qui pourrait s'inscrire dans la future cité de la gastronomie prévue à Rungis pour 2024. Dans cette halle, le patron du marché imagine que les particuliers pourraient venir "acheter du citron-caviar, du citrus digita, de la bergamote, comparer les différentes qualités de caviar. Se faire une petite folie et acheter une truffe française". 2024, c'est aussi la date d'ouverture prévue de la ligne de métro qui desservira la ville de Rungis, et l'année des Jeux Olympiques de Paris. Les planètes semblent alignées.

 

Auteur

Redaction Atabula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.