Coiffe connectée, nouvelle arme pour protéger le champagne de la contrefaçon

Les bouteilles de champagne seront scellées désormais par une coiffe nouvelle génération, dont l'emballage embarque de nombreuses informations, afin de protéger le nectar de la contrefaçon. La douane française...
An arrangement of unopened Champagne bottles.

Les bouteilles de champagne seront scellées désormais par une coiffe nouvelle génération, dont l'emballage embarque de nombreuses informations, afin de protéger le nectar de la contrefaçon.


La douane française et le Syndicat général des vignerons de la Champagne se sont officiellement unis ce mardi 12 décembre pour lancer un nouvel outil permettant de garantir la traçabilité du prestigieux nectar. La coiffe, baptisée "Cloé", est équipée d'un médaillon holographique infalsifiable, mais aussi d'un QR Code, qui rassemble toutes les informations indispensables pour mieux connaître l'origine de la bouteille de champagne. Il suffit de lire le code-barres intelligent avec son smartphone pour accéder aux données. Les vignerons ont ainsi l'opportunité de convier les oenophiles à une dégustation ou à tout autre événement dédié à l'élixir effervescent, de préciser l'adresse de la cave, ou de narrer leur démarche pour préserver l'environnement.

Garantir aux consommateurs l'authenticité du produit

Menacé par la concurrence étrangère, mais aussi les contrefaçons ou les usurpations de l'appellation d'origine contrôlée, les producteurs champenois se devaient de réagir et de trouver une parade. Cet outil intelligent doit permettre de garantir aux consommateurs l'authenticité du produit qu'ils sont sur le point d'acquérir.
Pour rappel, un vin peut prendre la dénomination "champagne" uniquement lorsqu'il a été produit dans la zone concernée par le cahier des charges de l'appellation, et seulement à partir des cépages autorisés que sont le chardonnay, le pinot noir, le meunier, le pinot blanc, le pinot gris, l'arbane ou le petit meslier. Le champagne ne peut être "champagne" que s'il a subi une deuxième fermentation en bouteilles ainsi qu'une maturation sur lies durant quinze mois au minimum.

À lire également

La bulle de champagne : grain de folie du physicien Gérard Liger-Belair

Fréderic Nebout : « Pour les étrangers, le champagne, ce n’est qu’une bouteille à boire, rarement une région touristique à visiter »

Auteur

Rédaction Atabula, avec AFP Relaxnews / © ?

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PRIX ATABULA


LA PLATEFORME ATABULA


ATABUL'À TABLE


FOOD'S WHO