Le Bon Marché a sa Grande Epicerie, les Galeries Lafayette son Lafayette Gourmet, La Bastille a la Maison Plisson, désormais le Printemps a son Printemps du Goût. Comme un signe des temps, chaque grand magasin se doit d’avoir son offre culinaire. Personne ne s’en plaindra. Ouverture mercredi 10 janvier.


Bienvenu au Printemps du Goût pour lequel vous venez de prendre un petit peu de hauteur. A la différence de la Grande Epicerie de Paris et du Lafayette Gourmet, le Printemps du goût ne sera pas installé au rez-de-chaussée, mais aux septième et huitième étages, au sommet du Printemps de l'homme récemment rénové. Pas moins de 1 700m² ont été réservés à l'offre culinaire du Printemps, qui se dédiera totalement aux produits français. Une première pour le grand magasin créé en 1865.

Car l'objectif de cette nouvelle adresse est bel et bien de rendre hommage à la gastronomie tricolore tout en ravissant les touristes, nombreux à arpenter les vitrines des grands magasins, à la recherche de souvenirs gourmands. Les visiteurs ne risquent pas d'être déçus puisqu'en sillonnant les allées du Printemps du goût, ils bénéficieront en prime d'une vue sur les toits de Paris, ici même où la cuisine concoctait les repas de cantine du personnel du grand magasin au début du siècle.

2 500 références

Les gastronomes effectueront leur marché parmi une sélection de 2 500 références, résultat d'une recherche longue de trois années. Au départ, 18 000 produits ont été dégustés à l'aveugle, pour finalement ne retenir que le meilleur. Le chocolat sera signé la Maison du Chocolat, la truffe sera distribuée par Maison Balme, le poisson fumé par Byzance, le foie gras par Maison Dubernet, le thé par Palais des thés et le café par Lomi. Aussi, 900 m² seront nécessaires pour aligner tous ces produits, dont les plus fins seront réunis au centre. La cave sera quant à elle confiée, malheureusement, au Repaire de Bacchus (il y a tout de même mieux sur le marché…)

Quatre chefs spécialistes dans leur domaine ont été retenus pour servir cette halle moderne nichée sous le ciel. Poissons et viandes seront accommodés par le chef Akrame Benallal, qui piochera aussi dans les légumes du maraîcher star Joël Thiébault. Le boulanger Gontran Cherrier dirigera le fournil. Le meilleur ouvrier de France Laurent Dubois s'occupera du plateau de fromage tandis que Christophe Michalak assurera la partie sucrée. Chaque artisan disposera de son propre espace de dégustation. L'espace comptera 260 places assises, dont 190 à l'intérieur et 70 à l'extérieur, sur les terrasses attenantes.

Collecte des invendus pour les confier à l'association La Tablée des chefs

Les plus pressés n'auront qu'à utiliser l'application smartphone Epicery pour réaliser leur sélection et être livrés, ou à retirer en magasin. La livraison sera disponible à partir de 150 euros d'achats. Quant à ceux qui seront sur place, des consignes froides permettront de conserver ses courses pour ne manquer une session shopping. Détail qui a toute son importance : le Printemps du goût s'est engagé à réaliser une collecte de ses invendus pour les confier à l'association La Tablée des chefs, qui nourrit des familles dans le besoin. Un restaurant devrait ouvrir au neuvième étage pour conclure cette parenthèse gastronomique au Printemps. Rien n'est dit encore sur le lieu ni sur le chef qui sera aux manettes. 

À lire également

Delphine Plisson (Maison Plisson – Paris) : « On a réussi à dépasser le cliché de l’épicerie bobo »

Paris : 15 adresses pour faire ses courses « food » de Noël

Auteur

Rédaction Atabula, avec AFP Relaxnews / © Manuel Bougot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.