Jean-François Ganevat et Cédric Klapisch honorés dans le palmarès 2018 de la Revue du Vin de France

Cédric Klapisch, réalisateur de « l’Auberge espagnole », décroche le prix de la « personnalité de l’année » pour avoir porté le monde du vin sur grand écran, avec son dernier long-métrage « Ce...

Cédric Klapisch, réalisateur de « l’Auberge espagnole », décroche le prix de la « personnalité de l’année » pour avoir porté le monde du vin sur grand écran, avec son dernier long-métrage « Ce qui nous lie », sorti en 2017. Son film dévoile les coulisses d’une exploitation viticole, lorsqu’un vignoble est l’objet d’une transmission entre deux générations. Le réalisateur, qui a installé ses caméras en Bourgogne, a tourné au rythme des saisons, s’alignant sur le cycle de la vigne. Pour plus de fidélité, le réalisateur s’est associé les services d’un vigneron réputé de l’appellation Meursault, Jean-Marc Roulot, qui a validé chacune des scènes. « Ce qui nous lie » a enregistré près de 750.000 entrées depuis sa sortie en juin 2017.

Parmi les autres récompensés, citons Jean-François Ganevat, précurseur des vins « nature » dans le Jura. Ses vins sont vinifiés sans soufre depuis 2006. « Multipliant les expérimentations, charismatique et généreux, Jean-Francois Ganevat fait aujourd’hui figure de mentor pour toute une génération de jeunes talents », écrit la RVF. Le jeune couple Elorri Roca et Brice Robelet, du Domaine Bordaxuria, à Irouléguy, est reconnu pour sa part « Découverte de l’année ». 

[divider]Palmarès des prix de la RVF 2018[/divider]

Personnalité de l’année : Cédric Klapisch
Vigneron de l’année : Jean-François Ganevat
Négociant de l’année : Laurent calmel, Jérôme Joseph
Découverte de l’année : Domaine Borduraxia
Hypermarché de l’année : E.Leclerc de Ville-La-Grand, Haute-Savoie
Prix de l’oenotourisme : Les Etapes du Cognac
Cave de l’année : La Vigne d’Adam, à Plappeville, en Moselle
Coopérative de l’année : Banyuls l’Etoile
Carte des vins de l’année : Au Bon Coin, à Wintzenheim, dans le Haut-Rhin
Prix de l’innovation : Domaine La Colombette, Béziers
Coup de coeur du jury : Lydia et Claude Bourguignon
Spiritueux de l’année : Cave de la Chartreuse

[divider]Auteur[/divider]

Rédaction Atabula / ©Marie-Eve Brouet

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Comment peut-on avoir autant de pouvoir en étant aussi incompétent ? J’ai eu en face de moi un amateur. Je me suis levé pour quitter la pièce et il est revenu me chercher au moment où j’allais passer la porte du bureau. La nouvelle direction du Michelin n’a pas le niveau d’un Bernard Naegelen (Directeur du guide Michelin jusqu’en 2000, ndlr) »

_________

Marc Veyrat au sujet de son entretien avec Gwendal Poullenec à la suite du retrait de sa troisième étoile dans les colonnes du Point / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...