Le trapizzino va-t-il conquérir Paris et la France ?

Nouvelle coqueluche de la street food italienne, le trapizzino réalise une première incursion en France, dans le quartier de Montorgueil à Paris, avec l’arrivée du restaurant la Cornetteria.


Ce n’est ni un tramezzino, le fameux sandwich de pain de mie en forme de triangle ni une pizza. Le trapizzino se constitue d’une pâte à pizza très aérienne, qui se tient comme un cornet, et que l’on garnit de recettes typiquement italiennes : viande à la bolognaise, double crème et anchois, parmesan et aubergine, poulet en sauce, tripes à la romaine…

Le petit triangle craquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur a même déjà traversé l’Atlantique

Sa forme, qui s’apparente à celle d’un porte-monnaie, a modernisé la consommation de la pizza et a révolutionné la street-food dans les rues de Rome. A l’origine, le trapizzino n’est pas une recette traditionnelle italienne puisque c’est le patron d’une pizzeria qui a lancé le concept en 2008. Le succès est depuis au rendez-vous, avec une dizaine de points de vente Trapizzino dans la cité éternelle. Le petit triangle craquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur a même déjà traversé l’Atlantique, avec une adresse à New York, dans le Lower Manhattan. 
Le trapizzino débarque tout juste en France, sous l’impulsion d’un chef italien, Carmine Mirra. Avec son associé, il vient d’ouvrir « La Cornetteria », dans le quartier de Montorgueil, à Paris, en référence à la forme en cornet. La recette se compose d’une pâte à pizza levée pendant 72 heures. A dévorer sur place ou à emporter, on choisit parmi huit garnitures cuisinées le matin même : parmigiana d’aubergines gratinées à la mozzarella di bufala, poulet cuisiné aux herbes fraîches et vin blanc, caponata sicilienne (aubergines au vinaigre, raisins secs et pignons), burrata à la truffe et aux noix, tomates et mozzarella di bufala, huile d’olive, boulettes de boeuf cuisinées à la napolitaine, brocolis et saucisse. Chaque semaine, le chef prépare une recette spéciale supplémentaire.

Les Français sont les plus gros mangeurs de pizzas dans le monde, derrière les Américains mais devant les Italiens. Avec plus de 800 millions de pizzas dévorées en 2015, le marché du trapizzino en France est promis à un bel avenir…

[divider]Pratique[/divider]

La Cornetteria –  58 rue d’Argout, Paris 2e – Compter 4,70 euros le cornet. Une formule à 10 euros est proposée avec deux cornets, une boisson et un dessert.

[divider]Auteur[/divider]

Rédaction Atabula / © La Cornetteria

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

Haut de page