À la recherche de la troisième étoile – La Marine et le chef Alexandre Couillon (Noirmoutier-en-l’Île)

Parmi les 84 restaurants auréolés de deux étoiles dans l’édition 2017 du guide Michelin, lequel (ou lesquels) va obtenir une troisième étoile ? Atabula a pris en compte une...

Parmi les 84 restaurants auréolés de deux étoiles dans l’édition 2017 du guide Michelin, lequel (ou lesquels) va obtenir une troisième étoile ? Atabula a pris en compte une multitude de critères (voire les critères) pour retenir les vingt tables qui sont les mieux placer pour obtenir le Graal. Nouvelle table étudiée : le Marine, du chef Alexandre Couillon (Noirmoutier-en-l’Île).

[divider]Âge du chef ?[/divider]

42 ans

[divider]Chef propriétaire ?[/divider]

Oui

[divider]Historique Michelin[/divider]

Première étoile en 2007, deuxième en 2013

[divider]Autres guides et critiques[/divider]

La Liste : 91,5/100

Gault & Millau : 19/20 (cinq toques)

Le Point (21 octobre 2016) : « Sa signature est celle d’un pur qui rend un vibrant hommage à la nature en faisant danser les trésors des abysses et les pépites de la terre ».

Blog de Gilles Pudlowski (02 juillet 2016)  : « On la voit ces temps-ci s’envoler vers l’Olympe de la cuisine, jouer les saveurs maritimes avec un éclat rare, les légumes du jardin, les viandes de guère loin, les histoires végétales, les senteurs iodées, les couleurs tendres ou marquées: bref, il y a là une virtuosité accrue. un menu chez lui est comme un fête, avec quatre ou sept plats, des vins en accords, des amuse-gueule qui sont de vraies démonstrations, des idées subtiles et charmeuses en pagaille.

[divider]Date de notre dernier repas[/divider]

Non visité cette année

[divider]L’avis Atabula[/divider]

Avec sa « cuisine créative marine et végétale », Alexandre Couillon est devenu l’un des nouveaux grands héros de la gastronomie hexagonale. Ce n’est pas une hasard si Netflix lui a consacré un documentaire en 2016 à travers sa série Chef’s Table. L’intéressé possède désormais son propre (grand) potager et magnifie le légume de l’avis général. Il valorise également le poisson comme peu le font en France, de par sa proximité avec la mer bien sûr, un demi-kilomètre tout au plus, et sa philosophie inspirée des Japonais (notamment avec la technique ikejime qui se veut un moyen d’abattre le poisson instantanément, sans douleur pour ce dernier). Désigné « Cuisinier de l’année 2017 » par le guide Gault & Millau, le Vendéen était selon nos informations dans les petits papiers du guide Michelin l’an dernier, au même titre que Yoann Conte en Haute-Savoie. A deux doigts de toucher le Graal donc. Cela pourrait bien être pour cette année. D’autant qu’Alexandre Couillon a le profil type pour Bibendum, lui qui a été distingué d’un second astre en 2013 (au cours de la dernière décennie, les derniers lauréats ont patienté six à sept ans en moyenne entre la seconde et la troisième étoile Michelin) et affiche un âge idéal (41,5 ans en moyenne). 

[divider]Tarifs[/divider]

Premier menu 78 euros, menu dégustation 165 euros

[divider]Infos pratiques[/divider]

La Marine – 5, rue Marie Lemonnier, 85330 Noirmoutier-en-l’Île – 02 51 39 23 09 – alexandrecouillon.com

[divider]Le dossier « À la recherche de la troisième étoile »[/divider]

[divider]Auteur[/divider]

Ézéchiel Zérah

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Comment peut-on avoir autant de pouvoir en étant aussi incompétent ? J’ai eu en face de moi un amateur. Je me suis levé pour quitter la pièce et il est revenu me chercher au moment où j’allais passer la porte du bureau. La nouvelle direction du Michelin n’a pas le niveau d’un Bernard Naegelen (Directeur du guide Michelin jusqu’en 2000, ndlr) »

_________

Marc Veyrat au sujet de son entretien avec Gwendal Poullenec à la suite du retrait de sa troisième étoile dans les colonnes du Point / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...