L’étoile laissée au chef Jérôme Brochot : le véritable coup de salaud du Michelin

Tu es puissant, le Michelin t’écoute et te bichonne ; tu n’es rien, le Michelin t’emmerde. Voilà la très triste leçon qu’il faut tirer du véritable coup de salaud –...

Tu es puissant, le Michelin t’écoute et te bichonne ; tu n’es rien, le Michelin t’emmerde. Voilà la très triste leçon qu’il faut tirer du véritable coup de salaud – oui, il n’y a pas d’autre mot ! – que le guide Michelin vient de faire au chef de Montceau-les-Mines, Jérôme Brochot. Ce dernier a demandé en octobre, alors que le guide n’était pas encore bouclé, le retrait de son étoile pour des raisons économiques. « Je vais au moins essayer de sauver mon hôtel restaurant en proposant une cuisine plus régionale à laquelle j’apporterai tout autant de soin, mais dont les produits de base seront moins coûteux » expliquait-il dans un entretien à un journal local.

Le Michelin n’écoute que les « grands » chefs qui sont les outils marketing du Bidendum

Mais le Michelin s’en fout ! Lorsque Jérôme Brochot a contacté le guide pour lui faire part de sa demande, on lui a simplement répondu que « le Michelin prend note de la demande et qu’un inspecteur repassera. » Quelques jours plutôt, un autre chef a demandé le retrait de ses trois étoiles : Sébastien Bras. Là, après quelques hésitations, le Michelin a abdiqué. Surtout, ne pas se mettre à dos un tel chef… Quant à Marc Veyrat, il a menacé le guide de se retirer du Michelin – et de lâcher quelques bombes ? – s’il n’avait pas sa troisième étoile ; il a obtenu le Graal en un rien de temps. Pour faire simple, le Michelin n’écoute que les « grands » chefs qui sont les outils marketing du Bidendum. Quant aux petits, le Michelin s’en moque et les ignore, et ne respecte pas leur demande, mais si celle-ci concerne la survie économique d’un établissement. Honteux !

[divider]Pratique[/divider]

https://www.atabula.com/2017/11/21/jerome-brochot-montceau-les-mines-michelin/
https://www.atabula.com/2017/11/22/jerome-brochot-michelin-etoile-monceau-les-mines-rend/

[divider]Pour ne rien rater du Michelin France 2018[/divider]

[divider]Auteur[/divider]

Rédaction Atabula

[siteorigin_widget class= »CB_WP_Widget_Recent_Posts »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

Un commentaire
  • GUERRILLOT Elise
    6 février 2018 at 5:02
    Laisser un commentaire

    idem, j’aimerais bien partager cet article !

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

    _________

    Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...