Cédric Naudon, l’homme qui a voulu faire la Jeune Rue et qui a fini en cabane, est de retour ! Vendredi 9 février, il a envoyé un mail à quelques journalistes pour les convier au lancement d’un livre. Notre homme, toujours bon chic bon genre, propose à quelques journalistes triés sur le volet (Atabula est flatté d’en être…) d’aller s’encanailler chez Apicius (tenu désormais par Sieur Pacaud fils) autour de la réédition de l’Heptaméron des Gourmets. Comme toujours avec Cédric Naudon, le projet ne fait pas dans la demi-mesure : sont prévus sept diners inspirés des sept journées de l'Heptaméron avec pas moins de 25 plats proposés à chaque fois...

Comme le précise le communiqué de presse, ce livre, qui est une « œuvre de référence pour de nombreux chefs, collectionneurs et hédonistes éclairés inaugure le catalogue de Nunchi », jeune maison d’édition lancée par Cédric Naudon himself. Avec quel argent ? Va savoir… Peut-être a-t-il promis à je ne sais qui qu’il allait vendre les 777 exemplaires numérotés de l’Héptaméron. Le tarif ? De 1919 euros pour les numéros allant de 79 à 777, jusqu’à 8 777 euros l'exemplaire pour les éditions numérotées de 1 à 7. Du style, du beau et un brin de folie : du très grand Naudon !

À lire également

Cédric Naudon, président de la feue Jeune Rue, est en prison depuis le 12 mars

Auteur

Rédaction Atabula

Une réponse

  1. Costanza

    Il n’y a pas « du très grand Naudon ! » Arrêtez de relayer ses escroqueries. On ne veut plus voir son nom nulle part mis à part dans les comptes-rendus du jugement du tribunal.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.