Va savoir d’où il vient le couscous. Maroc, Tunisie, Algérie, Lybie, tout le monde ou presque bataille dur pour revendiquer la paternité d’un plat populaire qui a franchi les frontières du Maghreb depuis bien longtemps. Désormais, la bataille est ailleurs et elle nécessite une entente cordiale entre les belligérants de la semoule : l’inscription au patrimoine […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)