Pannes, intempéries et autres désagréments : gérer et digérer le service impossible

Pannes d’électricité, absence de collaborateurs, intempéries… Comment les chefs font-ils face à ces éléments perturbateurs, rendant le service presque impossible ? Chacun a son histoire à raconter. Vingt heures trente....
Pannes d’électricité, absence de collaborateurs, intempéries… Comment les chefs font-ils face à ces éléments perturbateurs, rendant le service presque impossible ? Chacun a son histoire à raconter. Vingt heures trente. Le service bat son plein quand soudain, une panne d’électricité plonge la salle dans le noir et empêche les cuisiniers de continuer la préparation du repas. Voilà le cauchemar de n’importe quel chef. Qu’un événement causé par un tiers trouble l’ordre établi. Ce cauchemar, nombre de cuisiniers l’ont vécu. Des intempéries entraînant l’absence d’une partie du personnel, des fournisseurs qui ne livrent pas, des pannes électriques, des machines qui cessent leur activité… « C’est formateur, il faut être réactif et créatif dans ces moments-là » confie Akrame Benallal, chef du restaurant Akrame à Paris. Alors […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)