La Tour Rose, un lieu emblématique du Vieux Lyon, va être ressuscitée par de jeunes entrepreneurs qui vont y installer, normalement fin 2018 un "food court" (une salle, plusieurs offres de restauration) de chefs et des suites hôtelières sans clés entièrement connectées. Ce bâtiment Renaissance, dont les murs appartiennent à l'aménageur public SACVL, n'a pour l'instant jamais trouvé son équilibre économique. Le projet de relance a été validé vendredi par la mairie du 5e arrondissement, qui englobe le quartier touristique du Vieux Lyon, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. La réouverture du lieu est prévue pour la fin de l'année.

Douze chefs attendus autour de la "food traboule"

L'activité restauration va être assurée par une société montée par la chef Tabata Mey (ex Top Chef). La "food traboule", un espace de 800 mètres carrés répartis sur quatre étages, sera mis à disposition de douze chefs dont les noms n'ont pas été dévoilés. Le volet hôtellerie sera confié à la société MiHotel de Stéphanie Marquez et Nathalie Grynbaum qui y installeront douze suites entièrement connectées et numériques. Les deux jeunes femmes gèrent déjà vingt-cinq suites au design contemporain, éparpillées dans des immeubles situés tout autour de la place Bellecour. Pas de clef, ni de desk d'accueil, tout se fait sur internet. Une offre de services comparables à ceux d'un grand hôtel seront aussi proposés via une application dédiée.

Auteur

Atabula avec Relaxnews / © Fred Dufour (AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.