Gaspillage, transmission : la restauration collective s’engage dans un manifeste

Mercredi 11 avril 2018, se tenait Porte de Versailles à Paris le salon Restau’Co. Dans ce cadre, de nombreux cuisiniers de la restauration collective et membres d’associations culinaires ont...

Mercredi 11 avril 2018, se tenait Porte de Versailles à Paris le salon Restau’Co. Dans ce cadre, de nombreux cuisiniers de la restauration collective et membres d’associations culinaires ont pu signer le « Manifeste des cuisiniers engagés ». Un texte en onze points qui invite les chefs à transmettre leurs connaissances aux générations futures ou à lutter contre le gaspillage. Parmi les signataires, on retrouve de nombreuses professionnels du secteur, notamment l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes ou l’Association Culinaire des Établissements Hospitaliers de France.

________

Le Manifeste

Nous, cuisiniers de collectivité nourrissons chaque jour 10 millions de personnes en enseignement, en médico-social, en entreprise ou administrations. Conscients de l’importance de notre rôle pour la santé des personnes, pour l’environnement, pour l’économie des territoires ou encore la transmission du patrimoine culinaire, nous nous engageons :

-    A entrer dans une démarche de progrès volontaire et transparente comme la démarche Mon Restau Responsable®

-    A valoriser le patrimoine culinaire français ainsi qu’une ouverture aux saveurs du monde, par l’organisation d’animations convives

-    A connaître les producteurs de mon territoire et valoriser les produits auprès des convives

-    A avoir une écoute attentive du convive pour mieux répondre à ses attentes et communiquer sur le repas en toute transparence avec un affichage de l’origine, signes de qualité et gammes utilisées

-    A lutter contre le gaspillage alimentaire et tous les gaspillages de fluide, en trouvant des solutions de valorisation des bio-déchets et favoriser le don alimentaire pour les excédents

-    A répondre aux besoins alimentaires des convives en appliquant les repères du GEM-RCN et proposer des recettes adaptées pour limiter la dénutrition comme le surpoids

-    A valoriser l’équipe de restauration collective (VAE) et favoriser la formation continue, et à nous impliquer dans la transmission de notre métier auprès des jeunes

-    A partager et nous informer grâce aux réseaux professionnels en lien avec les associations du secteur

-    A être force de proposition pour que la restauration collective soit partie prenante du projet d’établissement

-    A être de bonne volonté pour le respect de ces engagements et être évalué par mes pairs afin de bénéficier d’une reconnaissance

-    A parrainer un cuisinier de collectivité afin de découvrir de nouveaux talents et partager ces valeurs

________

Sur le même sujet → 13 chefs français signent le (très politique) manifeste « Le bien-manger ne doit pas s’arrêter à l’assiette » et défendent (sans le dire) les intérêts des minéraliers / Manifeste pour une agriculture durable : lecture indispensable ! / Olivier Roellinger : « Avec ce Manifeste, Relais & Châteaux n’est plus seulement une marque, mais un mouvement responsable et engagé »

________

Auteur → Léandre Mage / © Photo by Brooke Cagle on Unsplash

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.