Gaspillage, transmission : la restauration collective s’engage dans un manifeste

Mercredi 11 avril 2018, se tenait Porte de Versailles à Paris le salon Restau’Co. Dans ce cadre, de nombreux cuisiniers de la restauration collective et membres d’associations culinaires ont...

Mercredi 11 avril 2018, se tenait Porte de Versailles à Paris le salon Restau’Co. Dans ce cadre, de nombreux cuisiniers de la restauration collective et membres d’associations culinaires ont pu signer le « Manifeste des cuisiniers engagés ». Un texte en onze points qui invite les chefs à transmettre leurs connaissances aux générations futures ou à lutter contre le gaspillage. Parmi les signataires, on retrouve de nombreuses professionnels du secteur, notamment l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes ou l’Association Culinaire des Établissements Hospitaliers de France.

________

Le Manifeste

Nous, cuisiniers de collectivité nourrissons chaque jour 10 millions de personnes en enseignement, en médico-social, en entreprise ou administrations. Conscients de l’importance de notre rôle pour la santé des personnes, pour l’environnement, pour l’économie des territoires ou encore la transmission du patrimoine culinaire, nous nous engageons :

–    A entrer dans une démarche de progrès volontaire et transparente comme la démarche Mon Restau Responsable®

–    A valoriser le patrimoine culinaire français ainsi qu’une ouverture aux saveurs du monde, par l’organisation d’animations convives

–    A connaître les producteurs de mon territoire et valoriser les produits auprès des convives

–    A avoir une écoute attentive du convive pour mieux répondre à ses attentes et communiquer sur le repas en toute transparence avec un affichage de l’origine, signes de qualité et gammes utilisées

–    A lutter contre le gaspillage alimentaire et tous les gaspillages de fluide, en trouvant des solutions de valorisation des bio-déchets et favoriser le don alimentaire pour les excédents

–    A répondre aux besoins alimentaires des convives en appliquant les repères du GEM-RCN et proposer des recettes adaptées pour limiter la dénutrition comme le surpoids

–    A valoriser l’équipe de restauration collective (VAE) et favoriser la formation continue, et à nous impliquer dans la transmission de notre métier auprès des jeunes

–    A partager et nous informer grâce aux réseaux professionnels en lien avec les associations du secteur

–    A être force de proposition pour que la restauration collective soit partie prenante du projet d’établissement

–    A être de bonne volonté pour le respect de ces engagements et être évalué par mes pairs afin de bénéficier d’une reconnaissance

–    A parrainer un cuisinier de collectivité afin de découvrir de nouveaux talents et partager ces valeurs

________

Sur le même sujet → 13 chefs français signent le (très politique) manifeste « Le bien-manger ne doit pas s’arrêter à l’assiette » et défendent (sans le dire) les intérêts des minéraliers / Manifeste pour une agriculture durable : lecture indispensable ! / Olivier Roellinger : « Avec ce Manifeste, Relais & Châteaux n’est plus seulement une marque, mais un mouvement responsable et engagé »

________

Auteur → Léandre Mage / © Photo by Brooke Cagle on Unsplash

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...