Champagne Copinet, premier champagne certifié « végan » en France

Le champagne Marie Copinet a obtenu une certification végan sur l’ensemble de sa gamme, délivrée par l’organisme français « EVE Vegan ». « C’est un marqueur de confiance qui atteste du contrôle,...

Le champagne Marie Copinet a obtenu une certification végan sur l’ensemble de sa gamme, délivrée par l’organisme français « EVE Vegan ». « C’est un marqueur de confiance qui atteste du contrôle, de l’élaboration de nos champagnes et du conditionnement de nos bouteilles sans aucune substance animale », ont déclaré Marie-Laure et Alexandre Kowal-Copinet, vignerons indépendants installés à Montgenost (Marne). Cette reconnaissance implique un traitement uniquement végétal pour élaborer et commercialiser leurs vins issus de neuf hectares de vigne, notamment durant le collage, l’une des étapes de la vinification qui consiste traditionnellement à épurer le vin avec des colles d’origine protéique. « Ce travail répond à une demande d’une partie de notre clientèle », ont-ils ajouté. La maison Marie Copinet est la première maison de champagne a recevoir ce label français. Le champagne Legret&Fils appose également un label végan, délivré par un organisme italien, sur toutes ses cuvées.

________

Sur le même sujet → Connaissez-vous le vin vegan ? / Bio, sans sulfites et vegan : le vin de Buzet joue la différence pour exister

________

Auteur → Rédaction Atabula, avec AFP Relaxnews / © Photo by Nik MacMillan on Unsplash

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...