Après quatre années de travaux, le Grand Hôtel-Dieu de Lyon a finalement ouvert ses portes ce vendredi 27 avril. À quelques pas de la place Bellecour, le gigantesque établissement abritera courant 2019 la Cité internationale de la gastronomie. Mais pour le moment, et jusqu’au 21 juin, les Lyonnais devront se satisfaire du festival inaugural des lieux, en partie mis en place par de grandes enseignes de restauration commerciale. On y retrouve notamment la table spécialisée dans la cuisine japonaise Wagamama, mais aussi Beefhouse, et un nouveau Buddha-Bar. Ouvert de 7h30 à 1h chaque jour de la semaine, ce gigantesque espace animé ravira les plus fines bouches lyonnaises et viendra compléter les Halles Bocuse déjà existantes. Cerise sur le gâteau, cet automne, c’est le Grand Réfectoire, l’adresse bistronomique majeure des lieux, qui ouvrira ses portes. Mais un inconnu plane toujours : qui en dirigera les cuisines ? 

________

Sur le même sujet → Mathieu Viannay ou la désillusion lyonnaise

________

Auteur → Léandre Mage / © Vincent Ramet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.