« Rendez-vous »: le nouveau concept du groupe Bocuse

Qui a dit que le nom Bocuse rimait avec « figé » ? Le groupe Bocuse prouve qu’il est bien ancré dans l’époque avec le lancement vendredi 18 mai (l’inauguration est...

Qui a dit que le nom Bocuse rimait avec « figé » ? Le groupe Bocuse prouve qu’il est bien ancré dans l’époque avec le lancement vendredi 18 mai (l’inauguration est prévue aujourd’hui en fin de journée) d’un nouveau restaurant baptisé « Rendez-vous ». Un établissement installé au sein du village de marques The Village Lyon à Villefontaine-La Verpillière (Isère) qui ouvre dans le même temps et comprend 68 boutiques (30 000 à 50 000 personnes sont attendues chaque jour). Si les brasseries Bocuse existent déjà, la direction du groupe parle ici de « tournant dans la vie et le développement de la marque ». C’est que l’adresse se veut plus urbaine de par son décor et mobilier, à l’image de la nouvelle restauration fast-casual qui a inspiré Jérôme Bocuse, lui qui dirige l’entreprise familiale depuis la Floride. Au menu ? Burgers, salades, pâtes, gaufres, crêpes ou encore tartes aux fruits. Des recettes de « grands chefs » nourriront également la carte par moments. Ouverture de 9h30 à 22h (23h en fin de semaine).

________

Auteurs → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...