La table coup de coeur – Flaveur (Nice)

C’est un exploit. Parce que les travaux juste devant la devanture du restaurant n’aident pas ; parce que l’espace cuisine est incroyablement exigu ; parce que la localisation de la table...

C’est un exploit. Parce que les travaux juste devant la devanture du restaurant n’aident pas ; parce que l’espace cuisine est incroyablement exigu ; parce que la localisation de la table n’est pas folichonne. Mais il y a tout le reste, et ce reste-là prouve qu’une belle assiette vous recadre les priorités et recentre l’attention du mangeur affamé sur l’essentiel.

Flaveur est une pépite niçoise, pétillante et délicieuse, précise et captivante. Dans chaque proposition culinaire, le travail est évident, minutieux, appliqué, cherchant le beau et le bon, évitant l’erreur. Le tout vise au cœur : pas un plat ne dénote dans un schéma de dégustation parfois osé, avec des goûts marqués et engagés. Du végétal bien sûr, quelques gimmicks de saison et de l’époque mais, même si le mangeur n’avance jamais dans l’inconnu, il y a de quoi être bluffé par une cuisine harmonieuse et gourmande.

Dans leur étroite cuisine, Gaël et Mickaël Tourteaux font des miracles et l’on se demande comment est-il possible de sortir ces assiettes ciselées dans de telles conditions. Eux, ils en rigolent. Et pensent à l’avenir, cherchent à s’installer ailleurs, dans un espace plus grand, plus aéré, plus prometteur encore.

Récompensée d’une deuxième étoile au guide Michelin en 2018 (16,5 et trois toques au Gault&Millau), Flaveur a l’humilité discrète des très grandes tables qui vont à l’essentiel, avec deux frères touchants dans leur désir de faire plaisir. Une adresse magnifique avec, en plus, ce sentiment que le prochain repas sera encore plus grand, plus émouvant.

________

Un repas en images

________

PratiqueFlaveur – 25 rue Gubernatis – Nice (06) – 0493625395 – Fermé dimanche et lundi – www.restaurant-flaveur.com

________

Auteur → Rédaction Atabula / © Brandon Morgan

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« L’écosystème gastronomique a connu de profondes transformations et la barrière de la cuisine s’est brisée, les chefs et les restaurants ne sont plus collés à une vision figée de la cuisine. Les produits locaux aussi bien qu’internationaux sont à disposition et les chefs ont commencé à raconter leurs propres histoires culinaires, liées ou non à des cuisines particulières. La cuisine collaborative va prévaloir. »

_________

Le chef entrepreneur Tarun Sibal à propos de l’évolution de la gastronomie en Inde sur le site BW Hotelier.