Lemon-Do, premier breuvage alcoolisé de l’histoire de Coca-Cola

Commercialisé au Japon, ce cocktail pétillant basé sur un alcool distillé appelé « shochu » sera proposé autour de différentes saveurs de fruits. Dans un premier temps, Lemon-Do ne sera vendu...

Commercialisé au Japon, ce cocktail pétillant basé sur un alcool distillé appelé « shochu » sera proposé autour de différentes saveurs de fruits. Dans un premier temps, Lemon-Do ne sera vendu que sur l’île de Kyushu, au sud-ouest du Japon. « Il s’agit d’un essai, dans une région qui représente un marché important », a précisé Masaki Iida, porte-parole de Coca-Cola au Japon. Ces boissons dites « chuhai » à faible teneur en alcool sont appréciées des jeunes et des femmes au pays du soleil levant. Coca-Cola arrive sur un marché déjà bien encombré : tous les grands fabricants de boissons nippons (Asahi, Suntory, Kirin, etc.) proposent déjà une très grande variété de « chuhai ».

________

Auteurs → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...