Décès de l’écrivain Kazuko Masui

La Japonaise Kazuko Masui s’est envolée le 28 mai dernier. Elle avait 85 ans et était l’auteure d’ouvrages gastronomiques. Parmi eux, une encyclopédie des fromages français remarquée. C’est elle qui, parmi les premiers, repéra Joël Robuchon alors que l’intéressé démarrait au Concorde Lafayette à Paris. Elle aussi qui contribua à faire de Yannick Alléno ce qu’il est aujourd’hui (elle signa ses premiers livres). La bonne chère est visiblement un sujet de famille puisque la fille de Kazuko Masui, Chihiro, a repris le flambeau et contribue avec sa plume à de nombreux projets éditoriaux (les livres des chefs Frédéric Anton, Pascal Barbot, Kei Kobayashi…) et tient une chronique régulière dans la presse culinaire nippone. À propos de Kazuko Masui, le critique gastronomique François Simon écrit la chose suivante : « Sa disparition me fait réaliser qu’il y a à l’intérieur de nous quelques dizaines de pièces allumées. Et lorsque l’une d’entre elles s’éteint, on a la sensation de rétrécir. De perdre de la luminosité ».

________

Auteur → Rédaction Atabula

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Haut de page