Si les 50 meilleurs restaurants du monde seront dévoilés mardi 19 juin 2018 dans la soirée à l'occasion de la cérémonie annuelle qui se déroule cette fois à Bilbao (Espagne), les World's 50 Best Restaurants ont déjà annoncé les lauréats de la seconde partie du tableau soit les 51 à 100 meilleures tables du monde. Voici ce qu'il faut retenir en cinq points.

________

Ils y étaient en 2017, ils n'y sont plus en 2018 

Sortent-ils définitivement du top 51-100 ou rejoignent-ils le plus flatteur top 50 ? Toujours est-il que la Grenouillère d'Alexandre Gauthier (64ème l'an dernier), le Cinq où officie Christian Le Squer (80ème), le Chateaubriand d'Iñaki Aizpitarte (93ème) et Epicure chapeauté par Eric Frechon (96ème) ne figurent pas dans la deuxième partie du palmarès.

L'Astrance maintient son rang

Si l'Astrance (Paris) perd une poignée de places, la table de poche du chef Pascal Barbot est toujours présente, à la 52ème place. Un choix loin d'être étonnant : de nombreux cuisiniers à travers la planète affichent leur respect pour le maître parisien dont le modèle de petite maison a inspiré beaucoup d'acteurs. Sans compter qu'il est l'un des rares chefs triplement étoilés à fermer son établissement quand il n'est pas là.

Les nouveaux entrants

Parmi les nouveaux entrants (23 pays représentés au sein de cette sélection bis) : Leo (99ème) à Bogotá, 108 (98ème) à Copenhague, Atelier (97ème) à Munich, Enigma (95ème) d'Albert Adria à Barcelone, Alo (94ème) à Toronto, Effervescence (92ème) à Tokyo (92ème), SingleThread (91ème) en Californie, Nobelhart & Schmutzig (88ème) à Berlin, le Coucou (85ème) de Daniel Rose à New York, A Casa do Porco (79ème) à São Paulo, Elkano (77ème) au Pays basque, Twins Garden (72ème) à Moscou, Selfie (70ème) à Moscou, Frantzen (65ème) à Stockholm, Florilège (59ème) à Tokyo, Don Julia (55ème) à Buenos Aires, Sühring (54ème) à Bangkok ainsi que Benu (53ème) à San Francisco.

Les plus grandes percées : Sühring, Florilège, Selfie et Benu

Sühring (54ème) à Bangkok fait sa toute première entrée dans le classement, Florilège (59ème) à Tokyo gagne 40 places, 18 pour Selfie (70ème) à Moscou et 14 pour Benu (53ème) à San Francisco.

L'Australie pas à la fête ?

Si la table australienne Brae (située à 130 kilomètres au sud de Melbourne) ne sort pas du classement, celle-ci trébuche en passant de la 44ème à la 58ème place. Surprenant alors même que de nombreux journalistes et chefs, parmi lesquels des votants au 50 Best, ont pu découvrir l'établissement à l'occasion de la cérémonie annuelle du palmarès 2017 à Melbourne. Avant toute conclusion définitive sur l'Australie, il faudra tout de même suivre le cas d'Attica du chef Ben Shewry, qui pointait à la 32ème place en 2017.

________

Découvrir la sélection complète des 51 à 100 meilleurs restaurants du monde → theworlds50best.com/list/51-100-winners

________

Auteur → Ezéchiel Zérah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.