Vers une facilitation du recrutement des réfugiés ?

Des discussions seraient en cours entre le gouvernement et les syndicats d’hôtellerie-restauration (GNI-Synhorcat et UMIH) afin que les professionnels du secteur puissent embaucher plus facilement les migrants, rapporte le journal Le Monde. Une position dénoncée par Claude Lévy, responsable du syndicat CGT des hôtels de prestige et économiques. Il fustige « une opération de communication pour éviter aux employeurs de se poser la question de l’amélioration des conditions de travail ». Le GNI précise sur ce point ne viser que les demandeurs d’asile et réfugiés. Au Canada, les restaurateurs – touchés par de sérieux problèmes de sous-effectif – ont également mis cette option sur la table, expliquait récemment le média Radio Canada.

________

Sur le même sujetStarbucks veut recruter 2 500 réfugiés en Europe d’ici 2022

________

Auteur → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]

Atabula 2019 - contact@atabula.com

Haut de page