Ouvertures, fermetures, changements : les 70 tables à suivre en France

De Lille à Paris en passant par Lyon, Toulouse et Bordeaux, ça bouge en cette rentrée 2018. Tour de France des 70 adresses de la rentrée à suivre de...

De Lille à Paris en passant par Lyon, Toulouse et Bordeaux, ça bouge en cette rentrée 2018. Tour de France des 70 adresses de la rentrée à suivre de très près.


PARIS


→ Ça va ouvrir

________

Jóia : le nouveau Darroze

Recettes grand-mère, plats d’ailleurs, cocktails haute couture… : Hélène Darroze désirait un « lieu de vie épicurien et élégant » où l’on se sent bien, sans la pression d’un restaurant gastronomique.

Ouverture le 4 septembre au 36 rue des Jeuneurs, 75002

________

Edern : un ex-Top Chef à son compte

Jean-Edern Hurstel a racheté le restaurant Citrus Etoile de Gilles Epié. L’ancien chef de l’hôtel Peninsula va proposer une restauration dans l’ère du temps, gastronomique et décomplexée, sans les codes classiques du genre en salle.

Ouverture le 5 septembre, 6 rue Arsène-Houssaye, 75008

________

BO : Julia Sedefdjian à la sauce créole

Piloté par l’équipe de Baieta (le premier restaurant en propre de Julia Sedefdjian, ex-plus jeune cheffe étoilée de France), ce bar à manger d’esprit caribéen va proposer de petites portions créoles et une carte de cocktails et vins assortie.

Ouverture début octobre dans le Quartier Latin, 8 rue de Poissy, 75005

________

Cocotte et tire-bouchon : à suivre près de la Butte Montmartre

Un restaurant de quartier tenu par deux frères du quartier, de beaux produits et un goût prononcé pour les bons nectars. En cuisine Rachel Fontanier, Parisienne pur jus aux papilles marquées par ses années d’enfance passées au Maroc, proposera une cuisine française sans fioritures avec une pincée d’ailleurs. Elle officiait l’année dernière aux côtés de l’excellente Mikaela Liaroutsos chez Etsi, à deux pas.

Ouverture le 15 septembre près de la Butte Montmartre, 184 rue Marcadet, 75018

________

Ducasse sur Seine : le nouveau pari

Manger Ducasse dans un bateau électrique tout confort en profitant d’une vue idyllique sur Paris. C’est le nouveau pari du père de la Naturalité, qui va proposer plusieurs formules de croisières de jour comme de nuit oscillant de 100 à 500 euros par personne.

Ouverture le 10 septembre, Port Debilly, 75116

________

MarXito : un fast-good nommé Thierry

Le très médiatique chef exécutif du Mandarin Oriental étend son petit empire parisien en lançant un restaurant de 50 places consacré à la street-food. Une street-food premium, usant de produits bio ou issus de l’agriculture raisonnée. A découvrir, des pancakes spéciaux à base de sarrasin inspirés du doriyaki japonais.

Ouverture début septembre près des Champs Elysées, 1 bis Rue Jean Mermoz, 75008

________

Gâteaux d’Emotion : le retour de Conticini

Après une pré-ouverture les 19 et 20 juillet derniers, le nouvel écrin parisien du pâtissier Philippe Conticini va ouvrir pour de bon début septembre, à quelques encablures du Musée Rodin. Chous garnis, tartelettes citron confit et sarrasin ou encore crioches (fusion entre croissant et brioche) seront à déguster.

Ouverture le 4 septembre à deux pas du Musée Rodin, 37 rue de Varenne, 75007

________

Substance : Matthias Marc aux fourneaux

Ex sous-chef de Racines des Près (Paris, 7ème arrondissement), Matthias Marc va prendre en main Subtance. Fondé par Stéphane Manigod et décoré par Michel Amar, ce nouveau restaurant misera sur le local et la simplicité dans l’assiette, dans un cadre classieux.

Ouverture le 15 octobre 2018 non loin du Palais de Tokyo, 18 Rue de Chaillot, 75020

________

Mino Paris : futur incontournable de Ménilmuche

Bar à cocktails et cuisine méditerranéenne. C’est la recette choisie par Jennifer Le Nechet pour marquer les esprits à Ménilmontant. L’ex barmaid du Café Moderne – et surtout meilleure bartender du monde à l’issue du concours World Class 2016 – a tout pour gagner son pari dans ce quartier aussi tendance que festif.

Ouverture en octobre 2018, 42 rue de Ménilmontant, 75020

________

Rooster : Frédéric Duca back in Paris 

Il avait fermé son restaurant parisien L’Instant d’Or en 2014 pour tenter l’aventure à New-York. Voilà Frédéric Duca de retour dans le 17ème arrondissement de la capitale. Au cœur d’un décor signé par la Maison Renard, le chef marseillais proposera une carte courte inspirée de ses origines et de ses souvenirs new-yorkais.

Ouverture en octobre 2018 à proximité des Batignolles, 137 rue Cardinet, 75017 

________

Damigiana : la saga Corinti continue

Heureux du succès de Meriggio, leur restaurant près des Grands Boulevards, Laura et Bastien Corinti vont ouvrir Damigiana près des Halles. Au programme, une cave à manger se voulant accessible et un restaurant gastronomique de 35 couverts proposant une carte courte.

Ouverture fin septembre 2018, 58 Rue Jean-Jacques Rousseau, 75001

________

Bien ficelé : la promesse du meilleur de la viande

Arthur Lecomte et Dimitri Abouker ouvrent un restaurant de viandes qui pousse plus loin encore le concept de leur premier né, Bien Elevé. Le cadre a été à nouveau pensé par Emilie Bonaventure, dans le même esprit que pour le restaurant précédent. On y déguste l’emblématique bœuf maturé mais aussi du cochon de lait et une pêche du jour. Esprit détendu.

Ouverture en septembre 2018 au 51 boulevard Voltaire, 75011

________

Astair : la première carte signée Gilles Goujon hors de ses murs

Le groupe Farago, initiateur du projet, mise sur les viandes grillées et des classiques de la gastronomie française revisités. C’est le chef triplement étoilé Gilles Goujon – mettant pour la première fois la main à la patte hors de son restaurant de l’Aude – qui va se charger de la carte. Pour l’occasion, l’architecte Tristan Auer a imaginé un plafond en liège taillé à la main.

Ouverture mi-septembre 2018 au numéro 19 du passage des Panoramas, 75009

________

Froufrou : Juan Arbelaez au théâtre

Signé Moma Group, Froufrou remplace le Café Guitry au Théâtre Edouard VII. L’omniprésent Juan Arbelaez y a conçu une carte de plats à la partager se voulant « à la française ».

Ouverture mi-septembre 2018, Place Edouard VII, 75009 

________

The Brooklyn Pizzeria : nouvel avatar parisien de la pizza gourmet

Après Little Italy (17ème arrondissement de Paris), Garry Dorr récidive avec un pizzeria de beaux produits dans un cadre new-yorkais. Pizza napolitaines et équipe transalpine.

Ouverture début septembre 2018 au 33 Boulevard Beaumarchais, 75003 

________

Beefbar : le king des steakhouses arrive à Paris

Présent à Monaco, à Hong Kong, Mexico, Dubaï ou encore à Cannes, le Beefbar est connu pour s’approvisionner en direct avec les meilleures viandes du monde. Le concept imaginé par Riccardo Ginaudi aura désormais son adresse à Paris, en lieu et place de l’ancienne Ferme Marbeuf dans le triangle d’or.

Ouverture début septembre, 5 Rue Marbeuf, 75008

________

Maison : Sota Atsumi en solitaire

Le Japonais Sota Atsumi, qui a enchanté trois ans durant les Parisiens (et la critique) avec sa cuisine au Clown Bar, va lancer en septembre prochain son propre établissement dans le 11ème arrondissement de la capitale. Il proposera chez Maison une cuisine plus simple. « J’ai longtemps travaillé dans l’univers de la haute restauration mais mon cœur est dans la cuisine ménagère », indiquait-il récemment à nos confrères américains d’Eater.com.

Ouverture début septembre, rue Saint-Hubert, 75011

________

Moments de cuisine : les cours de cuisine de Yannick Alléno

Le chef du Pavillon Ledoyen lance des cours de cuisine en partenariat avec la manufacture Mauviel. Les élèves investiront les cuisines du restaurant triplement étoilé, supervisés par un chef de brigade.

Premier cours le 22 septembre au Pavillon Ledoyen, 8 Avenue Dutuit, 7500


→ Ça vient d’ouvrir

________

Café Fauchon : le restaurant-bar du tout nouvel Hôtel Fauchon

L’Hôtel Fauchon s’est doté d’un restaurant-bar ouvert de 7h à 23h30 du petit-déjeuner au dîner, avec terrasse sur la rue ouverte en été. Des plats à partager y sont proposés. Au jardin à l’heure du goûter, les clients peuvent profiter d’un tea-time.

Ouvert depuis 1er septembre, 1 place de la Madeleine, 75009

________

Uma-Nota : la fusion brésilo-nipponne

Ceviche, yakitori, coxhinas et dadinhos sont à déguster dans ce restaurant mi-nippon, mi-brésilien, qui est en fait l’annexe d’un premier établissement ouvert à Hong-Kong par un couple de français. Belle carte de cocktails.

Ouvert ouvert en août, 86 Rue Réaumur, 75002

Royal au Bar : la joyeuseté du RPR Charonne investit le 8ème

Au sein de l’hôtel Royal Madeleine, l’équipe du RPR va proposer une carte brasserie le midi (avocado toast, burger…) et des grignotages pour accompagner une offre de cocktails le soir.

Ouvert début août au sein de l’Hôtel Royal Madeleine, 29 Rue de l’Arcade 75008

________

Allénothèque : une galerie d’art-restaurant signée Alléno

Au cœur du tout nouveau Beaupassage de la rue de Grenelle, le chef du Pavillon Ledoyen a ouvert un établissement hybride au décor moderne installé sur trois niveaux mêlant restaurant, bar à vin et galerie d’art. Dans l’assiette : une cuisine simple qui ne vise pas les étoiles mais la convivialité.

Ouvert le 25 août au sein de Beaupassage, 53-57 Rue de Grenelle, 75007

________

Perruche : fenêtre gourmande sur Paris

Le nouveau bar à cocktails et restaurant perché sur le toit du Printemps Haussmann, initié par les restaurateurs à succès Alexandre Giesbert et Julien Ross accompagnés de Gilles Malafosse et Laurent de Gourcuff. Cuisine de partage et de beaux produits, vue sublime.

Ouvert en juillet au Printemps du Goût, 2 Rue du Havre, 75009 Paris

________

Le Resto Parigot – Maison Plisson : l’esprit Plisson dans l’assiette

Au sein de la nouvelle Maison Plisson installée place du marché Saint-Honoré, Le Resto Parigot se veut une table familiale, misant sur les produits de saison et des plats simples et goûteux. Le tout agrémenté d’une belle cave.

Ouvert en juillet 2018, 35 place du marche Saint-Honoré, 75001 Paris

________

Schiap : Italie et haute couture

Le 5 juillet, un hôtel cinq  étoiles doté d’un restaurant italien a ouvert ses portes au sein de l’hôtel de Berri. Derrière les fourneaux, Michele Dalla Valle (ex-Caffé Emporio Armani) signe une cuisine italienne de beaux produits. Sur les murs du restaurant, une large fresque du peintre et illustrateur Hyppolite Romain fait un clin d’œil à l’histoire de la haute couture parisienne.

Ouvert le 5 juillet au 22 rue de Berri, 75018 Paris

________

Mersea : la street food de la mer s’invite à Beaupassage

Le restaurant de street food de la mer de la rue du Faubourg Montmartre se fait une place au milieux des grands noms de Beaupassage, qui a ouvert ses portes rue de Grenelle fin août.

Ouvert le 25 août au sein de Beaupassage, 53-57 Rue de Grenelle, 75007 Paris

________

Bouillon Julien : nouvelle opus dans la saga du retour des bouillons parisiens

La vague de succès du Bouillon Pigalle a tout emporté sur son passage, à tel point que la brasserie Julien (10ème arrondissement de Paris) – ancien bouillon populaire depuis longtemps transformé en brasserie chic – rétropédale pour devenir le Bouillon Julien. Après quelques travaux, il propose désormais du traditionnel français fait maison et accessible, mais surprend aussi avec quelques clins d’œils asiatiques ou maghrébins tout aussi peu onéreux.

Ouvert le 21 août, 16 Rue du Faubourg Saint-Denis, 75010

________

Double Dragon : le nouveau restaurant des sœurs Levha

Tatiana et Katia Levha ont fait un clin d’œil épicé à leurs origines philippines en rachetant une pizzeria endormie pour y proposer une jolie cuisine asiatique dans un cadre épuré. On y mange des rouleaux de printemps au paleron de bœuf ou encore des haricots verts au sésame et dentelles de daurade séchée. Une cuisine asiatico-réconfortante, dans l’esprit du très suivi Servan.

Ouvert le 11 juillet au 52 Rue Saint-Maur, 75011

________

Bagnard : Yoni Saada ouvre une seconde cantine méditerranéenne

L’ex-Top Chef a ouvert un second Bagnard où il propose, en plus des pans bagnats de sa première adresse, un assortiment de plats qui fleurent bon la Méditerranée

Ouvert en juillet au 58 Rue de Saintonge, 75003

________

Restaurant Anne : une carte signée Mathieu Pacaud au Pavillon de la Reine

L’hôtel cinq étoiles de la place des Vosges s’est doté il y a peu d’un restaurant gastronomique dont la carte est réalisée par Mathieu Pacaud. Le chef Edouard Chouteau est à la réalisation.

Ouvert fin juin, 28 Place des Vosges, 75003

________

Taillevent : Bizet en place

Ce n’est pas une ouverture mais ça en a tout l’air. Changement de chef au Taillevent : Alain Solivérès out, voilà David Bizet, tout droit venu du George-V. C’est l’une des tables qui sera la plus scrutée en cette rentrée 2018.

Déjà ouvert, 15 rue Lamennais, 75008


→ Ça va bouger

________

L’Escargot 1903 : Yannick Tranchant à la barre

Courant septembre, le pâtissier Yannick Tranchant (ex-La Grande Cascade et Neva) va reprendre le restaurant L’Escargot 1903 à Puteaux (Hauts-de-Seine), auréolé d’une étoile Michelin en 2017 sous la houlette du jeune Paolo Boscaro, parti depuis diriger la brigade du restaurant suisse d’Anne-Sophie Pic. En plus du restaurant, il y ouvrira une pâtisserie boutique.

Arrivée du chef courant septembre, 18 Rue Charles Lorilleux, 92800 Puteaux

________

Train Bleu : Michel Rostang en nouvelle locomotive

À l’automne, Michel Rostang va signer la carte du Train Bleu. Objectif du chef doublement étoilé spécialiste du gratin dauphinois : remettre le buffet de gare au goût du jour.

Départ courant octobre en Gare de Lyon, Place Louis-Armand, 75012 Paris

________

Restaurant Hélène Darroze : Darroze se refait une beauté

La maison mère d’Hélène Darroze est en travaux. L’esthétique du restaurant gratifié d’une étoile au guide Michelin va être repensée.

Réouverture en février 2019, 4 rue d’Assas, 75005 Paris


→ Le bruit court…

________

Passe difficile pour le chef Akrame Benallal. D’après nos informations, son concept A’Plum a fermé ses portes. Quant à ses Atelier Vivanda, ils pourraient fermer les uns après les autres, y compris l’adresse historique située rue Lauriston.

________

Un corner pâtissier façon Meurice serait en réflexion au Shangri-La Paris.

________

Chez Lasserre, cela devrait bouger : Michel Roth pourrait quitter le navire et céder sa place pour un chef à temps plein. Le nom de Nicolas Le Tirrand est avancé.

________

Jean-Luc Rocha, chef du Saint-James (une étoile Michelin), serait sur le départ.

________

De retour à Paris, Amandine Chaignot avait été pressentie pour devenir cheffe de Lapérouse, mythique restaurant du quai des Grands Augustins (6ème arr. de Paris). Mais cela ne devrait pas se faire. Il y aurait actuellement des discussions entre le groupe Moma (propriétaire du restaurant) et le chef Jean-Georges Vongerichten.

________

Le chef cannois Alain Pégouret pourrait quitter Le Laurent (une étoile Michelin) après 17 ans de bons et loyaux services.

________

De source sûre, Éric Frechon va prendre en main la cuisine du Bœuf sur le Toit, temple du jazz et brasserie phare du 8ème arrondissement.

________

Reste, reste pas. le chef  Vincent Crepel avait envisagé il y a plusieurs mois de quitter son restaurant Porte 12 (10e arr.). Aux dernières nouvelles, il resterait en place. A suivre.


LYON


→ Ça va ouvrir

________

Sapna : le futur bar à pâtisserie

Arnaud Laverdin, chef et manager de La Bijouterie, ouvre un nouvel établissement avec son chef pâtissier Remy Havetz. Sapna (« rêve » en hindou) se définit comme un « bar à pâtisserie » et ouvrira à la place de l’ex-Cantine des Sales Gosses dans le premier arrondissement.

Ouverture courant novembre, 5 Rue de la Martinière, 69001

________

Food Traboule : le food court que tout Lyon attend

Tabata et Ludovic Mey (restaurant Les Apothicaires), couple en vogue de la restauration lyonnaise, ont donné naissance au projet Food Traboule. Ce food court s’installera à la Tour Rose et comptera une douzaine de cuisiniers et un barman.

Ouverture janvier 2019 dans la tour Rose, 22 Rue du Bœuf, 69005

________

La Table : la cuisine à la bonne franquette signée Frédéric d’Ambrosio

Après le Balathaz’Art et sa table d’hôtes Les Boulistes, Frédéric d’Ambrosio – figure locale du bien-manger – récidive avec La Table.

Ouverture début septembre, 8 Place Tabareau, 69004


→ Le bruit court…

________

Un ancien de L’Astrance (3 étoiles Michelin à Paris) aurait pour projet d’ouvrir son restaurant.

________

Mathieu Rostaing-Tayard, qui vient de fermer son Café Sillon, pourrait rouvrir une adresse à Lyon rapidement.


BORDEAUX


→ Ça va ouvrir

________

Le Cent 33 : relance bordelaise pour Fabien Beaufour

Jusqu’alors chef de Dyades, table une étoile du Domaine des Etangs à Massignac (Charente), Fabien Beaufour va ouvrir son propre établissement à Bordeaux. Finie la haute gastronomie, celui qui va pouvoir profiter de la dotation Jeunes Talents Gault et Millau obtenue en juin 2018 va désormais surfer sur la fructueuse vague des assiettes à partager. Loïc Lecoin le remplace au Domaine des Etangs.

Ouverture en novembre, 133 rue du Jardin Public, 33 000

________

La Boca : Avec la Boca grande ouverte, les Bordelais vont bien manger

Seize restaurants autour d’un bar central vont investir la halle Boca, construite sur l’emplacement des anciens abattoirs de Paludate en bord de Garonne. Parmi eux Le Garde manger, annexe de La petite gironde située rue Thiers.

Ouverture en octobre, Quai de Paludate, 33800 Bordeaux


→ Ça vient d’ouvrir

________

Les taquineries de Marie : Marie Le Cossec taquine les palais bordelais

Le Taquin, bistrot spécialisé dans les cocktails, a ouvert sa propre pâtisserie. Elle a été confiée à Marie Le Cossec, ex pâtissière du Taquin et fidèle aux principes du restaurant. De la simplicité, de la convivialité et de la saisonnalité en version sucrée.

Ouvert en juillet 48 Cours d’Albret, 33000

________

Tripletta : après avoir conquis Paris, Tripletta s’installe à Bordeaux

On ne change pas une recette qui flatte les papilles. Le fondateur de Tripletta et nouveau roi de la restauration branchée bellevilloise, Valentin Bauer, l’a bien compris et a transposé à Bordeaux les pizzas qui aimantent Tout Paris. Succès garanti.

Ouvert mi-juin, 30 place Meynard

________

Massa : beau falafel sauce bordelaise

Les trois compères de l’école Ferrandi qui avaient ouvert le Miles et Mampuku récidivent avec Massa, un restaurant de falafels.

Ouvert cet été près du Musée d’Aquitaine, 36 Rue des Ayres, 33000


→ Le bruit court…

________

À la rentrée, un restaurant caché spécialisé dans le burger va ouvrir ses portes à Bordeaux, à une dizaine de minutes à pieds de la gare Saint-Jean.

________

Philippe Etchebest souhaiterait développer une table étoilable dans le quartier des Chartrons, selon nos sources.

________

D’après le chroniqueur gastronomique Jacques Ballarin, le chef Julien Camdeborde, « neveu de » et actuellement en place chez son oncle au Relais Saint-Germain à Paris, s’installerait à Bordeaux pour proposer une « cuisine de comptoir gourmande » doublée d’une « sélection militante de vins au verre ».


MARSEILLE


Ça va ouvrir…

________

Ella Aflalo ouvre sa table à Marseille : Attention, cheffe prometteuse

Après avoir investi le concept-store Jogging, Ella Aflalo (ex Top Chef) va ouvrir son propre restaurant à l’automne dans Noailles, quartier populaire et tendance de la cité phocéenne. Sa table sera marquée par la cuisine judéo-méditerranéenne de son enfance.

Ouverture à l’automne, Quartier de Noailles

________

Cédrat : Passédat Boy vole de ses propres ailes

Fils de Denis Maillet, aux côtés de Gérald Passédat depuis plus de 20 ans, et lui-même passé sous l’aile du chef trois étoiles du Petit Nice, Eric Maillet a repris le restaurant Blonde et Brune. Il compte y ouvrir son restaurant nommé Cédrat avant la fin de l’année 2018. Les agrumes seront les vedettes de l’établissement.

Ouverture avant fin 2018, Rue Breteuil, 13006


Le bruit court…

________

Mauvaise passe pour Albertine Passédat

Situation générale compliquée pour le chef Gérald Passédat, entre les importants soucis de santé, un lourd départ du Petit Nice et… sa table Albertine Passédat qui pourrait bien fermer définitivement ses portes.

 


TOULOUSE


→ Ça va ouvrir

________

Cuisine Sans Dépendance : Yannick Delpech de retour aux sources

Le chef de l’Amphytrion (une étoile à Colomiers) Yannick Delpech va ouvrir une table d’hôtes clandestine d’une dizaine de convives à Lagrave (Tarn), à 30 kilomètres de Toulouse, dans une bâtisse du 18ème siècle. À l’intérieur, la décoration a été pensée par l’architecte toulousaine Cécilia Febrer.

Ouverture le 13 septembre à Lagrave (Tarn)

________

L’Arum Café : nouvelle table au TNT

Le Théâtre National de Toulouse (TNT) se dote d’un nouveau restaurant. L’appel d’offre a été remporté par Olivier Bouscatel, patron de la brasserie Les Illustres (place du Capitole). Une carte sera proposée midi et soir, un salon de thé et un glacier l’après-midi. Des ateliers fromage et cochonnailles seront organisés.

Ouverture en septembre, 23 Rue Saint-Antoine du T, 31000

________

Mama Shelter : le concept des Trigano arrive à Toulouse

Le concept d’hôtel couteau suisse Mama Shelter arrive à Toulouse. Dans la ville rose, Mama Shelter offrira un restaurant de cuisine française doté d’un grill Argentin et un rooftop avec four à pizza.

Ouverture en octobre au 54-56 Boulevard Lazare Carnot, 31000 près du jardin Pierre Goudouli


→ Ça vient d’ouvrir

________

La Souris Verte : une belle cuisine de brasserie

Des produits frais, de belles viandes, un cadre cosy et des prix raisonnables. Richard Passade et Sébastien Spinelli ont opté pour cette recette indémodable qui devrait faire mouche auprès des toulousains. La Souris Verte s’ajoute aux adresses qui fleurissent ces derniers temps entre Saint-Georges et la place Wilson.

Ouvert depuis le 18 août, 2 rue Mériel, 31 000

________

Hédone : la table unique de Balthazar Gonzalez

Balthazar Gonzalez s’est fait la main auprès de grands chefs dont Joël Robuchon avant de devenir chef au Bàcaro à Toulouse, où il a obtenu la dotation Jeunes Talents Gault & Millau. Grâce à ce pécule, le jeune chef a ouvert sa propre table au début du mois d’août. Le concept d’Hédone : une seule table de 5 mètres de long pouvant accueillir douze convives par service. Deux menus dégustations d’une dizaine de plats chacun y sont servis directement par les cuisiniers, suivant la tendance en vogue en ce moment.

Ouvert depuis le 7 août, 52 avenue Jean Rieux, 31 500

________

L’Alto : la petite musique de Gérald Garcia

Sur le domaine du château de la Garrigue, au nord de Toulouse, le chef d’entreprise Zeid Hassim a créé une salle de concert en forme de piano et l’a dotée d’un restaurant ouvert début août. L’Alto a pour chef d’orchestre Gérald Garcia, qui a tenu l’Hostellerie de la Pomarède à côté de Revel (Haute-Garonne) pendant des années avec une étoile Michelin à la clé.

Ouvert début août 2018 à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne)


LILLE


→ Ça va ouvrir

________

Big Mamma : la succes story tratorienne essaime à Lille

Pour la première fois, le concept de néo-trattoria initié par Tigrane Seydoux et Victor Lugger franchit le périphérique parisien pour aller s’installer à Lille. Les deux associés garde pour l’instant jalousement la date d’ouverture et leur concept lillois pour eux. On sait seulement que le restaurant sera installé au numéro 126 de la très passante rue Esquermoise dans le Vieux Lille et qu’il devrait compter une quarantaine d’employés.

Ouverture à l’automne dans le Vieux Lille au 126 rue Esquermoise


→ Ça vient d’ouvrir

________

Itsy Bitsy : nouvelle adresse végane à Lille

Début août, trois copines dont une cuisinière de formation et une végane ont ouvert un restaurant végétalien près des Beaux Arts de Lille. Elles propose une cuisine végétale mais gourmande, dans un cadre confortable pouvant accueillir une trentaine de couverts.

Ouvert en août à proximité des Beaux Arts, 10 Rue Jeanne Maillotte


→ Ça bouge

________

Les Toquées : le grand retour de Benoît Bernard

Chef atypique et révolté qui connut la gloire dans son restaurant de La Laiterie (une étoile Michelin et quatre toques en 2011 à Lambersart), Benoît Bernard est rentré début juillet à Lille et officie depuis le mois d’août en tant que chef des Toquées en location-gérance. 

En place depuis le 22 août, 110 Quai Géry Legrand, 59000


MASSIF CENTRAL


→ Ça vient d’ouvrir

________

Origines : Adrien Descouls sur ses terres

Le chef et ex Top Chef de 29 ans a choisi d’ouvrir son établissement dans un lieu atypique, près d’Issoire dans la commune du Broc, avec une vue imprenable sur les monts du Cézallier et, plus loin, sur les montagnes cantaliennes. Il y propose une cuisine classique avec une touche de modernité qui devrait faire parler.

Ouvert début juillet à Broc (près d’Issoires)


ANNEÇY


→ Ça va ouvrir

________

Côté Lac : de l’éphémère au permanent

Le bistrot éphémère de Yoann Conte, seulement ouvert l’été si le temps le permet, va bientôt être construit en dur et ouvrir tout au long de l’année.

13, vieille route des Pensières 74290 Veyrier-du-lac


ORLÉANS


→ Ça vient d’ouvrir

________

La Table d’à Côté : Aurélien Largeau vole de ses propres ailes

Chef-propriétaire de La Maison d’A Côté à Montlivaut (Loire-et Cher), Christophe Hay a acquis un nouvelle établissement à Ardon (Loiret) dont il a confié les cuisines à Aurélien Largeau. Le jeune chef de 26 ans propose une carte 5 plats, 5 entrées, 5 desserts avec pour fil rouge le jardin de 9000 m2 créé par Christophe Hay.

Ouvert début juin, 200 Allée des 4 Vents, 45160 Ardon


TOURS


→ Ça bouge

________

Le Choiseul : Hervé Lussault à la relance à Amboise

Il avait pris la succession de Charles Barrier à Tours en 1996 et arboré une étoile Michelin jusqu’en 2015. Hervé Lussault vient de prendre en main les cuisines du Choiseul à Amboise, et tentera de redonner son lustre d’antan à la maison anciennement étoilée.

36 Quai Charles Guinot, 37400 Amboise


SÈTE


→ Ça vient d’ouvrir

________

The Marcel : Fabien Sage en quête d’étoile

Après avoir quitté Le Prieuré Baumanière (une étoile à Villeneuve-lès-Avignon), Fabien Fage s’est trouvé un nouveau défi à Sète en tant que chef de The Marcel, dont les propriétaires ambitionne de décrocher une étoile Michelin grâce à sa cuisine audacieuse.

Ouvert au mois de juin, 5 Rue Lazare Carnot, 34200


BAUX-DE-PROVENCE


→ Changement de chef

________

L’Aupiho : Lieven Van Aken remplace Matthieu Dupuis-Baumal

Le second devient chef. Après le départ pour d’autres aventures de Matthieu Dupuis-Baumal, c’est le chef d’origine belge Lieven Van Aken – ex Comme Chez Soi (Bruxelles) et Michel Guérard – qui reprend les cuisines de la table étoilée du Domaine de Manville, L’Aupiho. Il va y réaliser une très belle cuisine méditérannéene, lisible et goûteuse. Une cuisine qui colle magnifiquement au paysage des Baux.

Premier service depuis début septembre, 13520 Les Baux-de-Provence

________

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, de nos oublis, erreurs ou des adresses oubliées en nous envoyant un mail à contact@atabula.com

________

Auteurs → Louis Jeudi / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.