Tour de Table : L’Aupiho, L’Écrin, Le Clarence, Nomikai, Amador, L’Évidence, Dilia, Le Grand Bain

Les infos sur les tables à goûter, à éviter, à suivre, en France et à l'étranger

Tour de Table, ce sont les infos sur les tables à goûter, à éviter, à suivre, en France et à l’étranger.

________

CHANGEMENT DE CHEF / L’Aupiho (Baux-de-Provence) change de chef

L’Aupiho, table étoilée en 2018, change de chef. Lieven Van Aken, ex-second du restaurant, prend les rênes de cette très belle table des Baux-de-Provence. Une cuisine encore plus centrée sur la région, plus gourmande, plus généreuse aussi. Un restaurant à découvrir ou à redécouvrir les yeux fermés / www.domainedemanville.fr

________

ATABULA A REGOÛTÉ / L’Écrin (Paris) dans la continuité

Deuxième expérience (il y a quelques semaines) à l’Écrin du chef Christopher Hache. Et, toujours, ce même sentiment de voir une très belle table gastronomique avancer, avec, déjà, ses classiques, à l’instar du Champignon de Paris. Cadre « crillonesque », service pointu et souriant, accords mets et « liquides » osés et un sentiment de plaisir ouaté mais réel / www.rosewoodhotels.com

________

ATABULA A GOÛTÉ / Nomikai (Paris) peut faire (beaucoup) mieux

Sentiment mitigé après un diner estival chez Nomikai, restaurant créé par l’ex-éditrice Bérangère Bee. Attente longue comme une soirée sans pain, plats pas vraiment aboutis et inégaux mais la gentillesse de la taulière et le rythme ralenti des vacances ont permis que le repas ne se noie pas totalement / 14 rue Crozatier, Paris 12e arr. – 0618942864

________

ATABULA A REGOÛTÉ / Le Clarence (Paris) monte en puissance

Certes, il est un petit peu beaucoup retombé dans son travers des portions étriquées, mais le talent de Christophe Pelé s’exprime ainsi : en quelques bouchées, il balance des uppercuts gustatifs de haute voltige. Et ça fait mouche ! Notre dernier déjeuner a parfois touché au sublime. Que demander de plus ? Une bouchée ou deux peut-être… / 31 avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 8e arr. – 0182821010 – www.le-clarence.paris

________

ATABULA A GOÛTÉ / Il faut découvrir L’Évidence (Montbazon)

Cadre cosy, assiettes joliment dressées, produits parfaitement sourcés, longue carte des vins de la région et une envie de très bien faire : l’Évidence coche toutes les cases du bon restaurant. En réalité, c’est encore mieux qu’un simple « bon » restaurant. Car le chef Gaëtan Évrard met les bouchées doubles pour faire vivre un restaurant situé à quelques kilomètres de Tours. Du goût, du bon et du beau, de l’engagement et une prise de risque réelle : autant de raisons qui justifient de se rendre à Montbazon / Place des Marronniers, Montbazon (37) – 0247260067 – www.restaurant-levidence.com

________

ATABULA A GOÛTÉ / Amador (Vienne, Autriche) : la belle surprise

Seulement trois petits couverts au diner pour une table doublement étoilée à Vienne, on se dit que l’on vient de faire fausse route. Encore une erreur du Michelin ? Un soir sans ? Une grève des transports autrichiens ? Beaucoup de questions inaugurales pour une réponse univoque : Amador délivre une cuisine ébouriffante, parfois moléculaire, parfois naturelle, fine et puissante à la fois. C’est propre et bien fait. Grosse carte des vins. Pour l’ambiance, il nous faudra repasser / Grinzinger str. 86, Vienne (Autriche) – 00 43 660 9070500 – www.amadorswirtshaus.com

________

ATABULA A GOÛTÉ / Dilia (Paris) : table exquise

Amateurs de cuisine italienne, prenez rendez-vous ! Au pied de l’église de Ménilmontant, Michele Farnese se fait discret. Bien plus discret que son talentueux prédécesseur Simone Tondo, du temps où Dilia s’appelait Roseval et défrayait la chronique gastronomique. Le Toscan nous a pourtant gratifié d’un dîner frôlant la perfection. Délicatesse des tortellini à l’aubergine et pignons, eau de tomate et poutargue, maîtrise parfaite des cuissons et des associations, rusticité gourmande des rigatoni au ragoût d’agneau (la spécialité du chef). Seul bémol : des vins italiens pas toujours à la hauteur de l’assiette. / 1 rue d’Eupatoria, Paris (20e arr.) – 0953562414 – www.dilia.fr

________

ATABULA A GOÛTÉ / Le Grand Bain (Paris) : perplexité…

Il faut plonger dans Le Grand Bain, ne serait-ce que pour pouvoir dire que vous avez fait barboter votre fourchette dans les assiettes à partager les plus tendances de Ménilmontant. Ici, on joue à fond et sans tricher la carte de l’inventivité permanente selon les produits du marché. Seulement à trop vouloir jouer les équilibristes, on tombe parfois. Exception faite de boulettes de canard savamment épicées, la justesse a manqué à tous les étages le soir de notre passage. D’assaisonnements imprécis en tentatives gustativement peu convaincantes, nous avons nagé dans la perplexité. Sûr qu’il y aura des jours meilleurs / 14 rue Denoyez, Paris (20e arr.) – www.legrandbainparis.com

________

Sur le même sujetDécouvrez toutes les tables chroniquées par Atabula

________

Atabul’à table Table coup de coeur – NE/SO (Paris), du chef Guillaume Sanchez / Le match de la semaine / La poule au pot (Paris) de Jean-François Piège : succès assuré ou échec en vue ?

________

Auteur → Rédaction Atabula

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.