Florence Neveux-Loutsch, nouvelle responsable com’ de Dalloyau

Si les becs sucrés parisiens apprécient Lenôtre et Fauchon (où un vent d’air frais fait du bien à l’entreprise depuis l’arrivée du nouveau chef pâtissier François Daubinet), c’est moins...

Si les becs sucrés parisiens apprécient Lenôtre et Fauchon (où un vent d’air frais fait du bien à l’entreprise depuis l’arrivée du nouveau chef pâtissier François Daubinet), c’est moins le cas avec Dalloyau en ce moment… Panne d’inspiration ? Production en décalage avec le travail des (talentueux) pâtissiers en charge de la création ? Quoiqu’il en soit, Dalloyau a besoin d’un nouveau souffle. C’est depuis peu le cas côté communication avec l’arrivée cet été de Florence Neveux-Loutsch. Depuis juillet, cette quadragénaire est responsable de la communication de l’inventeur du gâteau opéra. Mission ? « Donner un nouvel élan » à la maison. Jusqu’ici consultante indépendante, Florence Neveux-Loutsch a notamment chapeauté la communication et les relations presse de Pierre Hermé de 2006 à 2010.

________

Auteurs → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Un commentaire
  • Peut importe
    11 octobre 2018 at 6:22
    Laisser un commentaire

    Heureusement que cette dame est arrivée pour sauver Dalloyau…Il est vrai que depuis des années il n’y a personne dans cette entreprise qui tente malgré les différentes problématiques de garder le navire à flot … madame ou monsieur le journaliste , un peu de respect pour les équipes en place qui se donnent à fond et voient changer au gré des saisons les directeurs et « responsable communication » pensant changer le monde ! Ceci dit nous lui souhaitons bon courage !

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

    _________

    Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...