Plongée photographique chez Ducasse sur Seine

Et une de plus ! Le chef Alain Ducasse vient de mettre son nom sur une nouvelle table parisienne ; il s'agit en l'occurrence d'un bateau, amarré au pied...

Et une de plus ! Le chef Alain Ducasse vient de mettre son nom sur une nouvelle table parisienne ; il s’agit en l’occurrence d’un bateau, amarré au pied du pont d’Iéna, lui-même situé au pied de la Tour Eiffel. La Dame de fer est d’ailleurs représentée partout, sur l’assiette de présentation, sur la carte, etc. Dans l’assiette, justement, Ducasse fait du Ducasse. C’est propre, c’est net et sans bavures. Si cela peut manquer de sentiments, il n’y a aucun défaut. Virée photographique sur le nouveau jouet gourmand (et électrique) d’Alain Ducasse, parfaitement piloté par le chef Francis Fauvel.

________

Assiette de présentation


Mise en bouche : croque-monsieur au pain Poilâne


La carte (joli papier, beau format) mis en forme par Pierre Tachon


Corbeille de pains (pain de campagne, baguette et pain aux céréales) de chez Dominique Saibron


Beurre salé (avec ses petites vagues) de chez Bordier


Mise en bouche autour du champignon de Paris


Légumes de saison à la grecque, coriandre pilée au mortier


Pressée de pintade et foie gras de canard


Pièce de boeuf au sautoir, pommes fondantes


Cookpot de petit épeautre et artichauts violets


La salle (avant) du restaurant Ducasse-sur-Seine


La salle (avant) du restaurant Ducasse-sur-Seine


Coupe agrumes, granité au Campari


Mignardises


Paris tout chocolat au croustillant de pralin


Reflet d’une table du restaurant Ducasse-sur-Seine


Salle (avant) du restaurant Ducasse-sur-Seine


Le bateau Ducasse-sur-Seine amarré au pied de la Tour Eiffel


Paris tout chocolat au croustillant de pralin

Le chef Francis Fauvel


Poupée dans une vitrine du bateau

________

Sur le même sujet → « Ducasse-sur-Seine » : Alain Ducasse prend l’eau et lance des croisières gourmandes

________

Foods’ Who → Alain Ducasse

________

Auteur → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...