Tour Eiffel : le Jules Verne ne rouvrira pas ses portes avant…. début 2020

Le feuilleton continue ! Ducasse a rangé son mobilier et ses cuisines dès le lendemain de la fermeture. Place désormais au couple Anton-Sodexo pour diriger le Jules Verne. Mais attention,...

Le feuilleton continue ! Ducasse a rangé son mobilier et ses cuisines dès le lendemain de la fermeture. Place désormais au couple Anton-Sodexo pour diriger le Jules Verne. Mais attention, si la concession décennale démarre le 1er octobre 2018, les premiers clients ne sont pas attendus avant le début de l’année 2020.

________

Après avoir officialisé le choix des chefs étoilés Frédéric Anton et Thierry Marx comme nouveaux capitaines à la place d’Alain Ducasse, la Société d’Exploitation de la tour Eiffel (SETE) a annoncé mardi 11 septembre que la réouverture n’interviendra pas avant début 2020. Le restaurant le Jules Verne, installé au deuxième étage de la tour Eiffel, que le grand chef Alain Ducasse gérait depuis 2007, a orchestré son dernier service le 2 septembre dernier. Dès le lendemain, mobilier et cuisine ont été démontés pour acter le début d’une nouvelle page dans l’histoire de la gastronomie de la Dame de fer. Selon la Sete, des travaux d’isolation thermique et d’étanchéité au niveau du bâtiment seront menés jusqu’à la fin de l’année.

Le chef Frédéric Anton qui prendra les rênes du restaurant Le Jules Verne.

La deuxième phase des travaux se déroulera entre début 2019 et le printemps, lorsque des travaux d’aménagement et la décoration donneront une nouvelle vie à la table gastronomique, auréolée d’une étoile jusqu’à sa fermeture.  D’après le calendrier publié par la Sete, le Jules Verne et les autres espaces de restauration n’accueilleront pas de nouveaux clients avant le début de l’année 2020. « A cette période, les visiteurs auront le plaisir de découvrir un projet architectural intégralement repensé et une offre culinaire moderne et incarnée emprunte d’une démarche socio-environnementale ambitieuse » tient à rassurer l’entreprise qui exploite le monument parisien.

À lire Alain Ducasse, homme sans concession, va perdre bien plus que la Tour Eiffel

Pour rappel, le nouveau contrat de concession de la restauration de la tour Eiffel prendra effet le 1er octobre prochain, pour une période de dix ans. Le chef triplement étoilé du Pré Catelan, Frédéric Anton, s’occupera de la carte du Jules Verne. De son côté, Thierry Marx signera l’offre culinaire de la brasserie du premier étage et de la vente à emporter.

________

Sur le même sujet → Concession de la Tour Eiffel : un objectif majeur pour Alain Ducasse

________

Foods’ Who → Frédéric Anton

________

Auteur → Rédaction Atabula, avec AFP Relaxnews / © François Guillot – FPR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...