Qui est Patrick O’Connell, premier chef trois étoiles Michelin de Washington ?

A 72 ans, Patrick O’Connell est le premier chef à obtenir trois étoiles dans le guide Michelin consacré à Washington (Etats-Unis) dont le palmarès vient d'être annoncé. Portrait de...

A 72 ans, Patrick O’Connell est le premier chef à obtenir trois étoiles dans le guide Michelin consacré à Washington (Etats-Unis) dont le palmarès vient d’être annoncé. Portrait de cette figure de la gastronomie américaine.

________

Les médias américains avaient constaté que depuis 2017, la ville de Washington DC était la seule ville américaine Michelin (le guide a été lancé en 2016) à ne pas accueillir un restaurant triplement étoilé. C’est désormais chose faite avec l’édition 2019 du guide, en vente le 17 septembre. Le lauréat ? Patrick O’Connell, chef de cuisine et propriétaire du restaurant (et hôtel) The Inn at Little Washington. Un établissement non pas situé à Washington même mais à une heure environ, dans la campagne de l’Etat de Virginie. Quasi-inconnu dans l’Hexagone, l’intéressé de 72 ans est pourtant une personnalité Outre-Atlantique où il est considéré comme l’un des très grands de la cuisine américaine, au même titre que l’emblématique Alice Waters en Californie. Les membres de Relais & Châteaux ont sans doute entendu parler de lui auparavant et pour cause : Patrick O’Connell préside la section Amérique du Nord de l’association.

Intérieur du restaurant

C’est en 1978, dans un ancien garage, que Patrick O’Connell créé son restaurant. En 1993, O’Connell obtient le prix James Beard (l’équivalent des Oscars pour la restauration) du « Meilleur Restaurant » et celui de « Cuisinier exceptionnel » huit ans plus tard. Dans un décor assez classique, The Inn at Little Washington propose des plats inspirés par la gastronomie de son pays et les influences européennes (menu dégustation facturé 228 dollars par personne). Avant de s’installer à son compte, Patrick O’Connell avait d’ailleurs eu l’occasion de s’attabler dans des restaurants étoilés en France.

Foie gras poêlé croustillant

Parmi ses plats emblématiques aujourd’hui ? Du jambon et bacon (la Virginie est connue pour ses jambons) servis avec figues Black Mission grillées et crème au citron vert, un foie gras poêlé croustillant doublée d’une polenta à la myrtille ou encore un médaillon de veau accompagné de fetuccine aux morilles. « A chacune de leur visite dans ce restaurant, nos inspecteurs ont été impressionnés par l’équilibre de cette cuisine créative et par la technique impeccable du chef O’Connell » a déclaré dans un communiqué Michael Ellis, patron des guides Michelin.

________

Auteurs → Ezéchiel Zérah Atabula / ©DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...