Tour de Table : Ducasse sur Seine, Philou, Saint-Estève, Em Sherif, L’Atelier de Maître Albert, L’Ascension,

Tour de Table, ce sont les infos sur les tables à goûter, à éviter, à suivre, en France et à l’étranger. ________ ATABULA À GOÛTÉ / Ducasse sur Seine...

Tour de Table, ce sont les infos sur les tables à goûter, à éviter, à suivre, en France et à l’étranger.

________

ATABULA À GOÛTÉ / Ducasse sur Seine (Paris) navigue en eaux claires

Ducasse fait du Ducasse : c’est propre, net, sans bavures. Presque trop. Mais ne faisons pas la fine bouche : notre déjeuner ne souffre d’aucun reproche dans l’assiette. Les goûts sont là, les classiques ducassiens aussi (le cookpot par exemple). Aucune révolution chez Ducasse sur Seine, mais une duplication plutôt bien faite de ce que l’on trouve déjà ailleurs / www.ducasse-seine.com/

________

ATABULA A REGOÛTÉ / Philou (Paris) tient la barre de la tradition

Sacré Philou ! Au fil des années, la table a trouvé sa place, celle d’une institution bistronomique à deux pas du Canal Saint-Martin. Sur l’ardoise : ricotta, cébettes et tomates ; soupe froide de betteraves, menthe et framboises ; pressé de joue de boeuf, compotée de tomates ; boudin noir, purée de pomme de terre ; chocolat en mousse, tuile et crumble. C’est bon, voire très bon. Quilles au naturel et ambiance d’un bistrot qui fait le plein / 12 Avenue Richerand, Paris (10e arr.) – 0142380013 – www.restophilou.com

________

ATABULA A GOÛTÉ / La très belle découverte de Mathias Dandine au Saint-Estève (Le Tholonet, près d’Aix-en-Provence)

Mathias Dandine ? Inconnu au bataillon. Et pourtant ! Le chef du Saint-Estève, table étoilée nichée dans le luxueux complexe Les Lodges Sainte-Victoire, a du talent à revendre. Dans un cadre exceptionnel (la montagne Sainte-Victoire devant vous, majestueuse), Mathias Dandine envoie une cuisine franche du collier, goûteuse, parfaitement travaillée. Un inconnu qui mériterait beaucoup plus de lumière ! / 2250 route Cézanne, Le Tholonet (13100) – 0442271014 – www.leslodgessaintevictoire.com/fr

________

ATABULA A GOÛTÉ / En Sherif (Beyrouth) : la générosité libanaise par excellence

C’est haut de plafond, c’est grand, ça balance entre le beau et le kitch, la clientèle féminine traine dans les mêmes cliniques spécialisées, c’est d’un chic contemporain ébouriffant. C’est Em Sherif. C’est le plus plus plus de la gastronomie marocaine. La table immense se recouvre de petits plats meilleurs les uns que les autres. On déguste, on dévore, on redéguste, on redévore : Em Sherif est ainsi, dans un excès du grand tout qui fait que ce restaurant est l’un des plus remarquables de cette ville tout aussi folle. On aime cette folie débordante, si rare sous nos latitudes tempérées / Monot Street, Beyrouth (Liban) – +961 70 919 119

________

ATABULA A GOÛTÉ / L’Atelier de Maître Albert (Paris) : Guy Savoy, canaille plus

On oublie souvent qu’en plus d’être un général de la haute-gastronomie, Guy Savoy est également un bistrotier éclairé. Le genre de restaurateur qui sait aussi (surtout ?) s’adonner aux plaisirs simples. Servez-lui un sabodet (saucisson lyonnais à base de joues, oreilles et langues de porc) et voyez sa mine réjouie. Envoyez-le dans une petite bicoque de Sète (à moins que ce ne soit un passage par les Halles locales et son vaste rayon tripier ?) et observez son air détendu. Pas un hasard donc si les adresses bis de l’intéressé passent l’examen en nourritures canailles. C’est le cas à l’Atelier de Maître Albert, à deux pas de Notre-Dame. Bon, on ne va pas se le cacher : la déco, qui se veut mi-chic mi-conviviale, est étrange. Dans l’assiette pourtant, pas de fautes comme ce magret de canard rôti doublé d’un gratin dauphinois avec mention (Guy Savoy est né à Bourgouin-Jallieu en Isère et sa mère tenait un restaurant qui répondait au doux nom de La Dauphiné). Les desserts ? Sans doute la meilleure partie du repas. Ananas rôti impeccable, brioche feuilletée aux fraises (et glace vanille) superbe, terrine de pamplemousse et sauce au thé parfaite pour conclure le repas (ce fut longtemps l’une des assiettes stars du grand restaurant étoilé)… Les plus avertis se souviennent sans doute que Guy Savoy est pâtissier de formation, qu’on l’appelait « prince du feuilletage » à l’époque, lointaine, où il officiait à Clichy (Hauts-de-Seine) et que son écurie d’anciens compte une poignée de très  bons artisans du sucre, Hugues Pouget (pâtisserie Hugo & Victor), Christophe Felder (ancien chef pâtissier du Crillon) et Michaël Bartocetti (boss sucré du Shangri-La Paris) en tête.  / 1 rue Maître Albert, Paris (5e arr.) – Formule déjeuner 28 euros, menus à 38 et 70 euros, carte 40-80 euros

________

ATABULA A GOÛTÉ / L’Ascension (Paris) : bistrot nouveau d’un Alléno boy

Amar Chalal, ex-lieutenant de Yannick Alléno (Terroir Parisien puis Ledoyen), a ouvert sa table de 45 couverts après avoir bourlingué à travers la planète de cols en cols, d’où le nom du restaurant. On a goûté et apprécié le ceviche de bar, lait de coco-citron verte et coriandre, la betterave cuite en croûte de sel et faisselle à la ciboulette et le Saint-pierre, poulpe, risoni et émulsion safranée. On reviendra pour l’agneau confit et sa polenta à la sauge tout comme les profiteroles vanille-chocolat. Fraîchement ouverte, l’adresse doit néanmoins encore se rôder et l’on espère bien voir l’Alléno Boy qu’est Amar Chalal gagner en volupté et précision. Mention spéciale au responsable de salle au bagout appréciable / 67 rue de Clichy, Paris (9e arr.) – Fermé samedi et dimanche – Carte 36-47 euros (entrée, plat et dessert du jour à tarifs plus doux au déjeuner)

________

Sur le même sujetDécouvrez toutes les tables chroniquées par Atabula

________

Auteur → Rédaction Atabula

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le chef Arnaud Tabarec du restaurant Roof de l’hôtel Five Seas à Cannes nous raconte son quotidien lors du Festival de Cannes.

_____

LIRE TOUTES LES CITATIONS DU JOUR

+ 4,2%… soit la hausse de consommation de bière des Français en 2018.

_____

LIRE TOUTES LES CHIFFRES DU JOUR

  • Regarde-moi, je mange !

    69% des Millenials prennent en photo leur assiette. Cela porte un nom e Corée du Sud : le Mok bang. Cela devient même un métier. ...