La Tour Eiffel infernale : les 12 points à retenir de l’article choc de Vanity Fair

C’est une petite bombe qui va faire causer toute la gastrophère qui, superbe hasard du calendrier, se retrouve ce matin à l’Assemblée générale du Collège Culinaire et, ce soir,...

C’est une petite bombe qui va faire causer toute la gastrophère qui, superbe hasard du calendrier, se retrouve ce matin à l’Assemblée générale du Collège Culinaire et, ce soir, à la soirée du magazine Le Chef. L’article de huit pages intitulé « La Tour Eiffel infernale », publié dans le magazine Vanity Fair, révèle les coulisses d’une guerre politique et gastronomique, et y va de son lot d’anecdotes détonantes. Atabula vous condense l’essentiel en douze points.

________

Marx, un « guignol » ; Anton ne rayonne nulle part

Lors d’un entretien accordé aux deux journalistes de Vanity Fair, Charlotte Chaffanjon et Marie-France Etchegoin, Alain Ducasse se lâche : « Thierry Marx est un guignol » et dénigre celui qu’il appelle « artisan-cuisinier ». Quelques heures après cet entretien, tous les chefs se retrouvaient à l’enterrement de Joël Robuchon et Ducasse comme les autres louaient le « sens du collectif » des grands chefs. Contre Anton, Ducasse n’y va pas de main morte : « Anton ? Il rayonne entre le bois de Boulogne et MasterChef ».

________

Alain Ducasse, un mépris qui se compte en étoiles

« Si on m’avait dit qu’on me remplaçait par Pierre Gagnaire, j’aurais compris… » Alain Ducasse se montre méprisant vis-à-vis du duo Marx-Anton qui « n’ont que cinq étoiles à eux deux… »

________

Ducasse menace

Alain Ducasse est un parrain. A lire dans les deux sens : un parrain qui protège ou un parrain qui dessoude tous ceux qui sont contre lui. Alors, forcément, perdre la Tour Eiffel est un affront. « Je vais aller au bout. Thierry Marx et Frédéric Anton n’imaginent même pas le bordel que je vais mettre » assure-t-il. Ducasse menace, donc.

________

Jules Verne, le meilleur ratio « bénéfice client »

Une cash machine le Jules Verne. Quelque 20 millions d’euros de chiffre d’affaires ; 200 000 euros de chiffre par place assise en moyenne. C’était incontestablement le meilleur ratio « bénéfice client » de l’empire Ducasse.

________

Ducasse et les politiques : ami avec tout le monde, en fonction du vent qui tourne

Pas folle la guêpe ! A quelques jours du second tour, Alain Ducasse appelle à voter Macron (en face, il y avait Le Pen…) ; l’ex ministre UMP Xavier Darcos est le parrain de l’un de ses trois enfants ; il juge François Hollande comme « un citoyen gourmand et délicieux » ; quant à Trump, le président américain lui tape dans le dos. C’est ce que l’on appelle avoir des réseaux politiques. Mais la Tour Eiffel lui a quand même tourné le dos…

________

Qui sera le chef du Jules Verne ? « C’est moi ! »

Parmi les demandes de la Société d’exploitation de la Tour Eiffel : donner un visage au chef du restaurant. Quand on lui pose la question de ce visage connu, Alain Ducasse s’en moque et répond en commission : « On verra ». Le sénateur qui pose la question insiste et le Monégasque répond : « Le chef, c’est moi ». De l’autre côté, Marx et Anton s’engage à être présent « au moins deux fois par semaine ».

________

Ducasse et l’évasion fiscale

Dans une enquête publiée le 4 juillet 2018, le site d’information Médiapart assure qu’Alain Ducasse économique 80 000 euros d’impôt sur le revenu grâce à sa nationalité monégasque. Ce dernier nie. Mais il sent que le vent tourne et se dit qu’un complot se met en place pour qu’il perde la Tour Eiffel.

________

« Vous téléphone plus tard, ainsi va la vie »

Dès le 5 juillet, les dés sont jetés ! Ducasse a perdu. Son directeur général, Jean-Paul Fontan, l’appelle immédiatement mais le Monégasque ne répond pas. Il a mieux à faire : il déguste des vins de la Romanée-Conti. Fontan lui envoie un SMS ; Ducasse répond : « Vous téléphone plus tard, ainsi va la vie ».

________

17,9 contre 16,8

Le duo Marx-Anton glane un 17,9 sur 20 ; Ducasse plafonne à 16,8. Forcément, Alain Ducasse enrage et veut porter l’affaire devant les tribunaux.

________

Le ras-le-bol généralisé du personnage Alain Ducasse

Il veut être partout, mais il se fait de plus en plus détester. Laurent Fabius l’a largement soutenu un temps, avant de se détourner de lui : « Ducasse ne peut représenter la France à lui seul…. » aurait dit l’ancien locataire du Quai d’Orsay. Tout le monde le dit à demi-mot dans l’univers des chefs : l’omniprésence Ducasse, il y en a marre.

________

« Projet culinaire de qualité » mais…

Fin juillet, Alain Ducasse reçoit le résultat par écrit : la Sete souligne que le projet culinaire était « de qualité » et « sa signature est un atout majeur » mais il manquait « de spécificité » et n’était « pas porté par des chefs clairement engagés ». C’est écrit !

________

22 août : fin de la partie

Il avait promis de porter l’affaire en justice, il l’a fait. Sauf que le 22 août, le tribunal administratif déboute intégralement Alain Ducasse. Quelques minutes avant le résultat, l’homme rigolait ostensiblement, persuadé qu’il pouvait encore renverser la machine. L’affront est total. Abattu Ducasse ? « Dans l’adversité, je suis le meilleur » assure-t-il. Même quand il perd, il se pense le meilleur. Va comprendre…

________

Sur le même sujet → Alain Ducasse, homme sans concession, va perdre bien plus que la Tour Eiffel

________

Foods’ Who → Alain Ducasse / Frédéric Anton / Thierry Marx

________

À acheter → Vanity Fair, n°62 Octobre 2018, 4,50€

________

Auteur → Franck Pinay-Rabaroust / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le chef Arnaud Tabarec du restaurant Roof de l’hôtel Five Seas à Cannes nous raconte son quotidien lors du Festival de Cannes.

_____

LIRE TOUTES LES CITATIONS DU JOUR

200… mamas italiennes sur la chaîne Youtube « Pasta Grannies » / 500 000… canettes de New Coke réeditées pour la série Stranger Things

_____

LIRE TOUTES LES CHIFFRES DU JOUR

  • Regarde-moi, je mange !

    69% des Millenials prennent en photo leur assiette. Cela porte un nom e Corée du Sud : le Mok bang. Cela devient même un métier. ...