Le récit explosif de Vanity Fair sur les coulisses des restaurants de la Tour Eiffel

Dans le nouveau numéro du magazine Vanity Fair (déjà en vente) figure un récit très documenté autour de la bataille Alain Ducasse (avec Elior) versus Thierry Marx et Frédéric Anton (Sodexo) pour décrocher le juteux marché de la restauration de la Tour Eiffel. “Je vais aller au bout : Anton et Marx n’imaginent même pas le bordel que je vais mettre” assure dans l’article Alain Ducasse, dont le contrat n’a pas été renouvelé à sa grande surprise. L’intéressé aurait ainsi débarqué dans le bureau de la maire de Paris Anne Hidalgo pour se plaindre. Si son projet était “de qualité”, il n’était pas “porté par des chefs clairement engagés” contrairement au duo Marx-Anton qui a écrit noir sur blanc qu’ils se rendrait sur place au moins deux fois par semaine. Très riche en anecdotes, l’article devrait faire jaser et mettre un peu plus encore de l’huile sur le feu.

________

Sur le même sujetAlain Ducasse, homme sans concessions, va perdre bien plus que la Tour Eiffel

________

Foods’ Who → Alain Ducasse, Thierry Marx, Frédéric Anton

________

Auteurs → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class=”SiteOrigin_Widget_Headline_Widget”][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class=”SiteOrigin_Widget_Headline_Widget”][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class=”Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails”][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class=”SiteOrigin_Widget_Headline_Widget”][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class=”Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails”][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class=”SiteOrigin_Widget_Headline_Widget”][/siteorigin_widget]
Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page