La botte secrète vegan d’Herta

Créer des produits aussi attirants que ses grands classiques mais sans viande de porc, c’est le grand défi de la marque Herta connue pour son jambon mais aujourd’hui leader...

Créer des produits aussi attirants que ses grands classiques mais sans viande de porc, c’est le grand défi de la marque Herta connue pour son jambon mais aujourd’hui leader du rayon « traiteur végétal » en France devant Fleury Michon, Sojasun ou encore Céréal. Depuis 2013, cette filiale du groupe Nestlé met en œuvre une « opération futon » (tofu à l’envers) afin de s’imposer sur le marché des protéines végétales. En 2016, la marque a lancé une gamme « le bon végétal » et deux ans après est advenue la knacki végé, en attendant les lardons végés qui devraient bientôt voir le jour. Une belle opération économique mais aussi communicationnelle. En 2016, l’image d’Herta avait été abîmée par une enquête de Cash Investigation sur la viande industrielle ciblant notamment l’usage des nitrites.

________

Auteurs → Rédaction Atabula / © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...