Infovin : les 12 grandes infos sur le vin en France en octobre

Du vin, du vin et encore du vin

Vendanges – En Alsace, des vendanges tardives… précoces –

A Dambach-la-Ville (Bas-Rhin), en plein cœur de la Route des vins d’Alsace, les vendanges tardives du domaine Beck-Hartweg, habituellement lancées entre fin octobre et début décembre, se sont achevées… le 20 septembre. « C’est une première pour nous », explique Florian Beck-Hartweg, issue d’une famille de vignerons établie depuis 16 générations. « On a eu un millésime très chaud et très sec, donc la vigne a poussé tôt et on vise des rendements faibles ce qui permet d’avoir beaucoup plus de concentration et de maturité », détaille le viticulteur bio. Les deux parcelles de Gewurztraminer récoltées serviront à la production de 900 litres de vin. Dans la région, les vendanges de cette année ont déjà été marquées par les récoltes précoces de crémant puis des vins tranquilles. « C’est la deuxième année la plus précoce enregistrée après 2003 », souligne Simone Kieffer, chargée de mission à l’association des viticulteurs d’Alsace (Ava).

________

Techno – Bornes connectées pour découvrir le vignoble champenois

Les maisons de champagne Mumm et Perrier-Jouët ont installé des bornes connectées en lisière de leur vignoble, incitant les visiteurs à découvrir l’histoire et les richesses de leurs coteaux, a annoncé le groupe Pernod Ricard, propriétaire des deux marques. Traditionnellement en pierres, les bornes délimitent les parcelles et indiquent le nom du propriétaire du vignoble. Celles-ci sont désormais en béton et équipées d’une puce NFC, la même technologie que pour le paiement sans contact.

Grâce à leur smartphone, les visiteurs accèdent « à une fiche détaillant la parcelle : son nom, le cru dont elle fait partie, son encépagement, la maison et la cuvée à laquelle elle est associée », a expliqué le groupe dans un communiqué le 17 septembre. Trente-cinq bornes ont été installées et vingt-trois sont déjà connectées. Cette technologie est inédite dans le vignoble français, selon l’entreprise ardennaise Daven Design, qui a développé ce produit.

________

Mécénat – Au secours de la vigne en un clic

L’Académie d’agriculture de France organise pour la première fois un financement participatif afin de remettre en état et numériser le seul exemplaire de la « collection des planches de Pierre-Joseph Redouté sur la vigne ». Ces cépages anciens pourraient être une des solutions pour la viticulture afin de s’adapter au réchauffement climatique. Fondée en 1761, l’Académie vient de retrouver ce « document exceptionnel et unique décrivant des variétés de vignes autochtones et oubliées de la fin du XVIIIe siècle », soit 83 illustrations sur vélin réalisées par plusieurs artistes dont le peintre Pierre-Joseph Redouté (1759-1840).

Ces dessins, en mauvais état et jamais reproduits, représentent des cépages issus des quatre coins de France. Selon l’Académie, « sauvegarder ces planches uniques au monde et en faire un outil utile aux scientifiques et aux viticulteurs est un moyen d’anticiper les conséquences du changement climatique sur la production de vin, un bien et un plaisir qui appartiennent à l’humanité ».

Les 40 000 euros demandés sur la plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture Blue Bees, permettront de remettre en état, numériser et créer un ouvrage « facile d’utilisation pour les scientifiques, pour les viticulteurs et pour les amateurs de bon vin ».

________

Business – Le vin californien devient cher aux Chinois

Plus 10% : depuis le 24 septembre, la Chine a de nouveau augmenté ses droits de douane sur les importations de vins américains, qui s’ajoutent aux 15% appliqués en avril, portant le total à 79%.Cette nouvelle augmentation se veut une riposte aux augmentations des taxes côté américain sur certains produits chinois. « La Chine continue d’être un marché important pour les vins californiens mais les taxes appliquées désavantagent nos produits. Nous allons continuer pleinement nos activités de promotion envers les consommateurs chinois, qui sont de plus en plus attirés par les vins californiens », a déclaré Robert P. Koch, président du Wine Institute, qui regroupe 1 000 entreprises californiennes liées au vin. Il s’est dit « confiant que la popularité des vins californiens en Chine va continuer de croître ».

Les exportations de vins américains en Chine et à Hong Kong ont augmenté de 450% durant la dernière décennie. En 2017, elles ont connu une hausse de 10% pour atteindre 197 millions de dollars, et de 34% pour les sept premiers mois de 2018, pour atteindre 118 millions de dollars.

________

Architecture – Le visage des Cités des Vins de Bourgogne

Le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a révélé le visage architectural des Cités des vins et climats de Bourgogne, ambitieux projet de vitrine culturelle et pédagogique du vignoble, qui ouvrira en 2021 sur trois sites : Chablis, Beaune et Mâcon. Les Cités espèrent accueillir 250 000 visiteurs par an sur les trois sites.

Pour Chablis, le choix de l’interprofession s’est porté sur « une vision contemporaine du lieu s’intégrant à un site ancien lié à l’histoire des vins de Bourgogne » : l’emblématique Petit Pontigny, cellier de l’abbaye de Pontigny datant du XIIe siècle. Pour Mâcon, où l’objectif était de donner une unité à deux bâtiments existants, ceux de l’interprofession et de la Maison mâconnaise des vins, l’audace s’est portée sur un signal identitaire: une extension des deux bâtiments, en forme de courbe, rappelant un pressoir et sa vis sans fin.

Dans les deux cas, des architectes locaux ont été choisis parmi une soixantaine de cabinets candidats. Le constructeur-concepteur pour le plus important, la « grande sœur » des trois Cités des Vins et climats de Bourgogne qui sera basé à Beaune, sera désigné à l’été 2019.

________

Édition – « Éloge immodéré du vin de Bordeaux »

L’œnologue Jean-Luc Schilling dresse un panorama des vins bordelais dans son « Éloge immodéré du vin de Bordeaux » (éditions Philippe Rey) aux 125 entrées, en y décrivant des Châteaux prestigieux, de Sauternes au Médoc en passant par Saint-Emilion, des hommes comme son ancien professeur à la faculté d’œnologie Denis Dubourdieu, quelques femmes, la vinification, les classements des vins ou encore les liens avec les États-Unis, l’Angleterre et le Japon, pays que l’auteur connaît bien pour y avoir vécu. Ce livre permet aussi de se plonger dans l’histoire et se souvenir ou découvrir, par exemple, que le « millésime de la Victoire », en 1945, n’est pas sans rappeler celui de cette année, marqué par le gel, la grêle, la pluie puis la canicule.

________

Événement – Le Festival des vins en Chine

La Chine, premier importateur des vins de Bordeaux, met les vins et spiritueux de Nouvelle-Aquitaine à l’honneur du « Festival des Vins de Bordeaux et Nouvelle-Aquitaine en Chine », qui débute le 31 octobre à Chengdu (sud-ouest) puis à Wuhan (centre) les 2 et 3 novembre.

________

Événement – Portes-ouvertes en Bordelais

Dans la série des « portes ouvertes » au sud de Bordeaux, les vins de Graves débutent les festivités. Près de 70 domaines de cette appellation invitent les visiteurs du 20 au 21 octobre à découvrir leur outil de production et déguster leurs vins. Pour les enfants, des activités comme les chasses au trésor ou des balades en poney dans les vignobles sont également au programme. Suivront le 24 et 25 novembre, les conviviales portes-ouvertes « Loupiac et foie gras ». Le mariage de ce vin liquoreux avec le foie gras de fermes landaises sera notamment à l’honneur lors d’une soirée spéciale avec un menu réalisé par le chef Christophe Girardot. Enfin, les pessac-léognan ouvriront leurs portes, comme chaque année, le premier week-end de décembre.

________

Concours – Les vins en fût de chêne à l’honneur

La 6e édition du concours international Alliances du Monde va sélectionner le 10 et 11 octobre les meilleurs vins en fûts de chêne à l’abbaye cistercienne de Noirlac, dans le Cher. Lors de la précédente édition, 130 échantillons de vin élevé sous bois, représentant 20 pays, ont été dégustés par un jury composé à 50% d’étrangers.

________

Média – Publication du Rouge & le Blanc

Le numéro 130 de l’excellente revue Le Rouge & Le Blanc vient de paraitre. Au programme : un focus sur l’appellation Minervois et sur l’appellation Savennières, la création théâtrale de Christian Binner et une journée avec Jacques Puffeney. Prix : 13 euros (principalement sur abonnement)

________

Presse – Le tonneau français et Robert Parker

Atabula vient de publier deux articles autour du tonneau français : « Tonneau français : les professionnels touchent du bois pour maintenir la filière » et « Robert Parker, l’homme du gros bois, a-t-il sauvé la tonnellerie française ? »

________

Guide – L’excellent Glou Guide

Création du duo Antonin Iommi-Amunategui et Jérémie Couston, le Glou Guide recense « 150 vins naturels exquis à 15 euros maxi ». Humour, érudition et sélection plus que sérieuse. Un petit guide obligatoire pour tous les amoureux de vins vivants / Ed. Cambourakis, 15 euros.

________

Sur le même sujetTous les articles de la rubrique « À boire »

________

Auteur → Atabula, avec AFP et Relaxnews © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...