Les semences anciennes désormais en libre circulation

Après un an de débats, l’Assemblée nationale vient d’adopter définitivement le projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous ». Désormais quiconque souhaite donner, échanger et vendre des semences de variétés non inscrites au catalogue officiel à des « utilisateurs non professionnels » est libre de le faire. Le chef Olivier Roellinger, actuel vice-président de Relais&Châteaux, s’est félicité dans un communiqué d’« un grand pas en avant en faveur d’une meilleure préservation, dans les potagers des jardiniers, du patrimoine alimentaire et culturel de notre pays ». L’ex-triple étoilé de Cancale se projette déjà sur la suite et rappelle que des « assouplissements visant également le secteur de l’agriculture professionnelle » sont nécessaires.

________

Photographie → © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
Haut de page